ICI Radio-Canada Première

Aujourd'hui l'histoire

Aujourd'hui l'histoire

En semaine de 20 h à 20 h 30

Jacques Beauchamp

Aujourd
Logo Radio-Canada

Société

Quand les Américains ont aidé les Russes à vaincre la famine

Le mardi 7 février 2017

Des familles russes victimes de la famine, vers 1921
Des familles russes victimes de la famine, vers 1921     Photo : Getty images/Topical Press Agency

En 1921-1922, quelques années après la prise de pouvoir des bolcheviks, environ 40 millions d'habitants de la Russie étaient menacés de mourir de faim. Au moment où se terminait la guerre civile, la famine était telle qu'elle donnait lieu à des actes de cannibalisme. L'historien André Champagne raconte pourquoi les Américains ont alors décidé de venir en aide à la Russie, nouvellement communiste. 
 
En novembre 1917, les bolcheviks prennent le pouvoir de la Russie avec un coup d'État. Dès lors, Lénine entre en guerre idéologique contre le monde capitaliste. Il accuse les Américains, les Français et les Anglais de tenter de renverser le nouveau pouvoir communiste à Moscou, afin de rétablir le système des tsars. 
 
L'origine de la famine  
Dans un contexte de guerre civile, les bolcheviks envoient des soldats réquisitionner les récoltes dans les campagnes, afin de ravitailler les villes et l'armée. À partir de 1919-1920, cette pratique pousse les paysans à réduire considérablement la taille des surfaces cultivées, afin de centrer leur production sur leurs propres besoins.  
 
En 1921, un hiver extrêmement froid suivi d'un été sec entraîne une récolte désastreuse. Déjà, l'offre alimentaire est réduite, étant donné la réaction des paysans à l'égard des réquisitions. Une épidémie de choléra et de typhus accroît la précarité de la Russie. 
 
Les Américains répondent à l'appel à l'aide de la Russie 
Pour ne pas se discréditer, le pouvoir bolchevik nie d'abord la famine. Lénine et le comité central du Parti communiste retardent toute demande d'aide à l'étranger. Toutefois, devant la crise, Lénine sollicite l'auteur Maxime Gorki pour lancer un appel à la communauté internationale. Le 13 juillet 1921, celui-ci implore les autorités d'Europe et d'Amérique d'aider sans plus tarder le peuple russe, et de lui donner du pain et des médicaments.  
 
Le texte de Gorki interpelle le secrétaire américain au Commerce Herbert Hoover. Cet homme d'affaires avait développé une expertise en aide humanitaire pendant la Première Guerre mondiale. Grâce à lui, les États-Unis envoient pendant presque deux ans les surplus de leurs récoltes à la Russie. Un plan d'aide alimentaire nourrit de 10 à 11 millions de citoyens soviétiques.  
 
L'American Relief Administration emploie 385 agents. Ceux-ci ouvrent 18 000 cantines et 1800 hôpitaux dans les régions russes sinistrées. Bien que l'aide américaine est déterminante pour mettre fin à la famine, les bolcheviks l'accueillent avec suspicion. Ils craignent que ces Américains discréditent le régime soviétique et viennent faire la promotion de l'économie de marché.


Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

17 février 2017

La raquette à neige, de moyen de survie à simple loisir

8 février 2017

La bataille des Franco-Ontariens pour sauver l'Hôpital Montfort

3 février 2017

Les vacances au soleil et l'évolution de la formule du tout-inclus

30 janvier 2017

Bloody Sunday, un dimanche sanglant en Irlande du Nord

26 janvier 2017

L'affaire Chantal Daigle et le droit des femmes à disposer de leur corps