ICI Radio-Canada Première

Aujourd'hui l'histoire

Aujourd'hui l'histoire

En semaine de 20 h à 20 h 30

Jacques Beauchamp

Aujourd
Logo Radio-Canada

Arts et culture

Ernest Cormier, l'architecte de l'Université de Montréal

Le mercredi 25 janvier 2017

Portrait de l'architecte Ernest Cormier par Blank and Stoller et tour du pavillon Roger-Gaudry de l'Université de Montréal
Portrait de l'architecte Ernest Cormier par Blank and Stoller et tour du pavillon Roger-Gaudry de l'Université de Montréal     Photo : Université de Montréal

À la fois ingénieur et architecte, Ernest Cormier (1885-1980) a conçu l'édifice de la Cour suprême du Canada, à Ottawa, et le pavillon principal de l'Université de Montréal. L'historien de l'architecture François Rémillard retrace son parcours et décrit quelques-unes de ses réalisations. De celles-ci ressortent une constante symétrie et une monumentalité. 
 
Des études à Montréal, Paris et Rome 
Ernest Cormier naît à Montréal dans un milieu aisé. Dès l'âge de 12 ans, il commence à faire des dessins d'ingénieur. Encouragé par son père à étudier en ingénierie, il obtient son diplôme de l'École polytechnique de Montréal en 1906.  
 
Le tempérament d'artiste d'Ernest Cormier le pousse à poursuivre ses études à l'École des Beaux-Arts de Paris. Il y passe un été dans l'atelier d'un des précurseurs de l'Art déco, Pierre Patout. En 1915 et 1916, une bourse lui permet de se familiariser avec l'architecture de l'Antiquité romaine et de la Renaissance à la British School de Rome. 
 
Un architecte avant-gardiste pour l'Amérique du Nord 
Au cours d'une carrière de plus de 65 ans, Ernest Cormier crée 28 bâtiments. Il s'intéresse aux nouveaux matériaux, notamment au béton armé, et refuse de s'enfermer à l'intérieur d'un style particulier. Il aurait sûrement été plus prolifique, si les deux grandes guerres et la crise des années 1930 n'avaient pas ralenti la réalisation de ses oeuvres. 
 
Au cours de la Première Guerre mondiale, l'architecte construit des infrastructures militaires à Marseille. En 1921, lorsqu'il revient à Montréal, il crée sa résidence et y tient salon jusqu'en 1930. À l'instar des studios d'artistes européens, il y installe de grandes baies vitrées. 
 
De 1924 à 1962, Ernest Cormier occupe la fonction d'architecte en chef de l'Université de Montréal. Pour l'établissement d'enseignement, il crée un bâtiment de style Art déco. En parallèle, il conçoit l'édifice de la Cour suprême du Canada, achevé en 1950. Sa maison, rue des Pins, à Montréal, est un mélange de différents styles architecturaux. Elle sera plus tard habitée par Pierre Elliott Trudeau. 
 
Les portes du siège des Nations unies 
En 1946, Ernest Cormier participe à la conception du siège des Nations unies à New York. Il représente le Canada dans un comité formé d'architectes prestigieux. On lui confie la réalisation de sept portes d'entrée. Il orne ces portes en nickel de quatre bas-reliefs, de style néo-classique, représentant les allégories de la Vérité, de la Justice, de la Fraternité et de la Paix. 
 
Source de la photo de la maquette des portes en nickel : Fonds Ernest Cormier, CCA


EN COMPL�MENTHYPERLIEN - Ernest Cormier - Historica Canada
Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

22 février 2017

Pop art : la révolution Warhol

10 février 2017

L'essor du champagne, le vin des grandes occasions

9 février 2017

Louis Hébert et Marie Rollet, premiers colons en Nouvelle-France

1 février 2017

Maya Angelou, la vie romanesque d'une écrivaine noire inspirante

27 janvier 2017

Hergé, le génie derrière Tintin