ICI Radio-Canada Première

Aujourd'hui l'histoire

Aujourd'hui l'histoire

En semaine de 20 h à 20 h 30

Jacques Beauchamp

Aujourd
Logo Radio-Canada

International

Martin Luther King et son combat pour l'égalité des Noirs

Le mercredi 21 décembre 2016

Martin Luther King salue la foule durant la marche sur Washington, le 28 août 1963.
Martin Luther King salue la foule durant la marche sur Washington, le 28 août 1963.     Photo : Getty image/AFP

La lutte du pasteur Martin Luther King pour la reconnaissance des droits des Noirs s'est faite dans la non-violence. Le professeur d'histoire à l'Université de Sherbrooke Jean-Pierre Le Glaunec retrace le parcours de cette figure mythique des États-Unis, assassinée en 1968, dont le discours d'espoir I Have a Dream a marqué les esprits. 
 
Né Michael King le 15 janvier 1929, à Atlanta, Martin Luther King prend le nom de son père pasteur à l'âge de 5 ans. Il grandit dans une famille religieuse et traditionnelle, entouré de ses frères et soeurs. Vers 15 ans, il met en doute certains enseignements religieux de son père. À l'université, il étudie la sociologie et s'intéresse aux théologiens du christianisme social, qui estiment que l'évangile doit permettre une transformation de la société. 
 
La lutte pacifique de Montgomery 
Martin Luther King se fait connaître en décembre 1955 lors du boycottage des transports publics de Montgomery, en Alabama, à la suite de l'arrestation de Rosa Parks. À 26 ans, il montre son talent d'orateur dans un discours prônant la fin du racisme envers les Noirs. La résistance se fait en chantant, en marchant, mais en aucun cas en prenant les armes. La désobéissance civile et la non-violence prônées par Luther King mettent alors fin au système de discrimination de la ville. 
 
Opération C, pour confrontation 
Au printemps 1963, Martin Luther King et différentes organisations de lutte pour les droits civiques noirs choisissent Birmingham, en Alabama, comme laboratoire pour mettre fin à la ségrégation. L'opinion publique américaine est choquée de voir la police de Birmingham utiliser des chiens et des lances à incendies pour rétablir l'ordre. L'objectif de Luther King et de ceux qui l'entourent est de médiatiser la violence policière pour inciter le président Kennedy à forcer le Congrès à adopter une loi sur les droits civiques. 
 
Dénoncer le capitalisme sauvage et les inégalités 
Dans les années 1960, Martin Luther King dénonce l'accroissement des inégalités de richesse et la situation dramatique économique et sociale dans laquelle vit la population afro-américaine. Il s'oppose aussi à la guerre du Vietnam. Le 28 août 1963, à Washington, son discours I Have a Dream passe à l'histoire. Il y invite les Américains, Noirs ou Blancs, à s'unir. L'année suivante, il reçoit le prix Nobel de la paix. 
 
De militant radical à père de la nation 
La très grande place occupée par Martin Luther King dans l'imaginaire américain vient après son assassinat, survenue le 4 avril 1968. Au même titre que Washington ou Jefferson, il est peu à peu présenté comme un des pères de la nation américaine. Au début des années 1980, le président Ronald Reagan fait de l'anniversaire de sa naissance, le troisième lundi de chaque mois de janvier, un jour férié aux États-Unis.


Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

27 février 2017

La libération de Paris en août 1944 : après l'outrage, la liesse

23 février 2017

Édouard VIII et Wallis Simpson : renoncer à sa couronne par amour

16 février 2017

L'insurrection de Budapest de 1956 réprimée par l'URSS

31 janvier 2017

Adélard Godbout et la loi de l'instruction publique obligatoire

19 janvier 2017

L'affaire Dreyfus : un officier juif accusé à tort de trahison

22 décembre 2016

Gandhi et la marche de l'Inde vers l'indépendance