ICI Radio-Canada Première

Aujourd'hui l'histoire

Aujourd'hui l'histoire

En semaine de 20 h à 20 h 30

Jacques Beauchamp

Aujourd
Logo Radio-Canada

International

La guerre civile espagnole : récit d'un conflit sanglant

Le mercredi 8 juin 2016

Des soldats nationalistes escortent des prisonniers républicains.
Des soldats nationalistes escortent des prisonniers républicains.     Photo : Getty images/Keystone

De 1936 à 1939, l'Espagne s'est entre-déchirée dans une guerre opposant les nationalistes de Franco et les républicains. En 1939, Barcelone et Madrid sont conquises par les troupes franquistes, soutenues par Hitler et Mussolini. C'est le début de la longue dictature du général Franco. Valérie Blanc, professeure d'histoire au Cégep Édouard-Montpetit, raconte la guerre civile espagnole. 
 
Le coup d'État des nationalistes  
La guerre civile commence le 17 juillet 1936, lorsque des militaires dirigés par le général Franco mènent un coup d'État contre le gouvernement républicain du Front populaire. Élu démocratiquement en février 1936, le Front populaire est formé d'une coalition de partis de gauche, appuyée notamment par les nationalistes catalans et la Confédération nationale du travail (CNT), un syndicat anarchiste. 
 
Une guerre violente, prélude à la Seconde Guerre mondiale 
Dans un premier temps, le coup d'État est un échec complet. L'intelligentsia et les ouvriers refusent de se laisser diriger par le gouvernement de droite de Franco. De violents affrontements, des assassinats et des exécutions ont lieu. En 1937, les nationalistes bombardent la ville basque de Guernica, aidés par les avions nazis. Ce raid aérien entraîne la mort de centaines de civils. La guerre sert de banc d'essai à Hitler et à Mussolini, en préparation à la Seconde Guerre mondiale. 
 
Des camps de réfugiés en France 
À la fin de la guerre, des dizaines de milliers de réfugiés républicains, des civils et des soldats, traversent la frontière française pour échapper à l'emprisonnement ou à l'exécution. Les autorités françaises créent pour eux des camps de réfugiés. Lorsque la guerre se termine, le Canada et la plupart des pays occidentaux se réjouissent que le sang cesse de couler en Espagne. Mais, sous le régime de Franco, la répression perdure jusque dans les années 1970.


Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

27 février 2017

La libération de Paris en août 1944 : après l'outrage, la liesse

23 février 2017

Édouard VIII et Wallis Simpson : renoncer à sa couronne par amour

16 février 2017

L'insurrection de Budapest de 1956 réprimée par l'URSS

31 janvier 2017

Adélard Godbout et la loi de l'instruction publique obligatoire

19 janvier 2017

L'affaire Dreyfus : un officier juif accusé à tort de trahison

22 décembre 2016

Gandhi et la marche de l'Inde vers l'indépendance