ICI Radio-Canada Première

Aujourd'hui l'histoire

Aujourd'hui l'histoire

En semaine de 20 h à 20 h 30

Jacques Beauchamp

Aujourd
Logo Radio-Canada

International

L'aide humanitaire durant la famine de 1984-1985 en Éthiopie

Le lundi 16 mai 2016

Enfants souffrant de malnutrition en Éthiopie, en novembre 1984
Enfants souffrant de malnutrition en Éthiopie, en novembre 1984     Photo : Getty images/AFP/Finn Frandsen

Les images de personnes amaigries, d'enfants morts et de sécheresse en Éthiopie ont choqué et ému les téléspectateurs au milieu des années 1980. Il s'en est suivi un grand mouvement de solidarité, encouragé par des artistes qui ont chanté We Are the World et d'autres chansons afin de venir en aide aux Éthiopiens. La politologue Karine Prémont explique à Jacques Beauchamp comment la majeure partie des 150 millions de dollars récoltés a été détournée en raison de conflits dans la région. 
 
Une mobilisation sans précédent des artistes 
La première chanson créée pour venir en aide aux Éthiopiens a été Do They Know It's Christmas?, sortie en novembre 1984 et enregistrée par des artistes britanniques. Le 5 avril 1985, 8000 stations de radio ont diffusé en même temps la chanson We Are the World, du groupe américain USA for Africa. Quelques semaines plus tard, au Québec, des artistes se sont réunis pour chanter Les yeux de la faim, écrite par Gil Courtemanche, et dans le Canada anglais, le groupe Northern Lights a enregistré Tears Are Not Enough
 
Une famine meurtrière sur fond de conflits 
La famine de 1984-1985 en Éthiopie a tué environ 1 million de personnes et en a menacé plus de 8 millions. En raison d'une lutte armée entre un gouvernement militaire corrompu et des groupes de rebelles, les denrées alimentaires, le matériel et l'argent récoltés prenaient des mois à se rendre à destination. La famine était exacerbée par les conflits armés, et la majeure partie des fonds amassés a été utilisée par les rebelles pour s'acheter des armes. 
 
Les médias ont peu traité de la situation de guerre dans ce pays afin de ne pas freiner l'élan de générosité. En Éthiopie, le gouvernement provisoire coupait les vivres aux rebelles, restreignait l'accès à l'eau ou détournait de la nourriture. Il a aussi déménagé 1 million de personnes dans des camps, au sud du pays. 


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

27 février 2017

La libération de Paris en août 1944 : après l'outrage, la liesse

23 février 2017

Édouard VIII et Wallis Simpson : renoncer à sa couronne par amour

16 février 2017

L'insurrection de Budapest de 1956 réprimée par l'URSS

31 janvier 2017

Adélard Godbout et la loi de l'instruction publique obligatoire

19 janvier 2017

L'affaire Dreyfus : un officier juif accusé à tort de trahison

22 décembre 2016

Gandhi et la marche de l'Inde vers l'indépendance