ICI Radio-Canada Première

Aujourd'hui l'histoire

Aujourd'hui l'histoire

En semaine de 20 h à 20 h 30

Jacques Beauchamp

Aujourd
Logo Radio-Canada

Politique

Watergate, le scandale qui a fait tomber le président Nixon

Le mardi 26 avril 2016

Richard Nixon en compagnie de membres de sa famille lors de son discours de démission, le 9 août 1974
Richard Nixon en compagnie de membres de sa famille lors de son discours de démission, le 9 août 1974     Photo : Getty images/Keystone

Le 8 août 1974, Richard Nixon annonçait sa démission de la présidence des États-Unis. Sa gouvernance était entachée par des révélations sur une opération d'espionnage menée par les républicains dans les bâtiments du Watergate, où se trouve le quartier général des démocrates, à Washington. La politologue Karine Prémont raconte ce scandale politique, l'un des plus importants de l'histoire des États-Unis. 
 
Des liens établis entre un cambriolage et la réélection de Nixon 
Dans la nuit du 17 juin 1972, en plein pendant la campagne présidentielle, cinq cambrioleurs cagoulés sont arrêtés au bureau du Comité national démocrate. L'un d'entre eux est un ancien agent de la CIA. Quelques mois plus tard, le 7 novembre, le président républicain Richard Nixon est reporté au pouvoir.  
 
Grâce au travail de deux jeunes reporters du Washington Post, le FBI réussit à établir un lien entre le cambriolage et la campagne électorale de Nixon. Un chèque de 25 000 $, qui provenaient des fonds destinés à la campagne de Nixon, s'est retrouvé dans le compte bancaire d'un des cambrioleurs. Ceux-ci comptaient mettre sous écoute les bureaux du Comité national des démocrates. 
 
Des révélations troublantes 
En 1973, d'anciens collaborateurs de Nixon sont mis en accusation. Ils sont reconnus coupables de conspiration et d'écoute électronique illégale. Il s'ensuit une vague de démissions dans l'entourage de Nixon, dont celles de son chef de cabinet et du procureur général des États-Unis. Une commission spéciale est également mise en place par le Sénat pour faire la lumière sur ce scandale. 
 
Lors des audiences de cette commission, un conseiller affirme avoir parlé à Richard Nixon de l'affaire du cambriolage une trentaine de fois. L'adjoint du secrétaire général de la Maison-Blanche révèle aussi l'existence d'enregistrements dans le bureau ovale, occupé par le président des États-Unis. Nixon se voit obligé de remettre ceux-ci à la justice. Toutefois, 18 minutes et demie de bande audio sont manquantes pour la journée du 20 janvier 1972.


Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

13 février 2017

La Conquête vue de Londres et de Paris

6 février 2017

Henry Kissinger, l'architecte de la politique américaine à la « finesse d'un tank »

24 janvier 2017

L'accord de Charlottetown rejeté par référendum

16 janvier 2017

La relation très tendue entre John F. Kennedy et John Diefenbaker

19 décembre 2016

Nelson Mandela, l'apôtre de la désobéissance civile qui a jugulé l'apartheid

15 décembre 2016

En 1989, la chute rapide et brutale du régime de Ceausescu