ICI Radio-Canada Première

Aujourd'hui l'histoire

Aujourd'hui l'histoire

En semaine de 20 h à 20 h 30

Jacques Beauchamp

Aujourd
Logo Radio-Canada

Société

La Croix-Rouge, la plus respectée des organisations humanitaires

Le jeudi 31 mars 2016

Du personnel de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge apportent leur assistance en Afghanistan, en 2006.
Du personnel de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge apportent leur assistance en Afghanistan, en 2006.     Photo : CICR/Marcel Stoessel

Depuis la fin du 19e siècle, la Croix-Rouge a répondu aux besoins vitaux de militaires et à ceux de populations victimes de catastrophes naturelles. Le spécialiste en droit international Jonathan Kuntz raconte à Jacques Beauchamp l'histoire de la plus grande organisation humanitaire au monde, fondée par l'homme d'affaires suisse Henri Dunant. 
 
L'indignation à l'origine de la Croix-Rouge 
Lorsqu'il assiste aux horreurs de la guerre dans la ville italienne de Solférino, Henri Dunant constate que personne ne s'occupe des milliers de blessés. Indigné, il écrit le livre Un souvenir de Solférino afin de sensibiliser les politiciens à l'absence de services sanitaires sur les champs de bataille. L'ouvrage entraîne la naissance du Comité international de secours aux militaires blessés, puis inspire la première convention de Genève en 1864. Le comité est renommé Comité international de la Croix-Rouge en 1876. 
 
La croix rouge et le croissant rouge 
Le Comité international de la Croix-Rouge a organisé des sociétés nationales dans presque tous les pays du monde. Son logo caractéristique aurait été choisi pour sa facilité de reproduction, puisqu'un blessé peut faire une croix avec son sang sur un drapeau blanc. En Turquie et dans certains pays, l'emblème de l'organisation est fait d'un croissant rouge pour des raisons culturelles, la croix rouge faisant référence aux croisés. 
 
Une organisation apolitique 
La Seconde Guerre mondiale a été une période difficile pour la Croix-Rouge. Elle n'avait alors pas le mandat de s'occuper des civils, seulement des blessés militaires et des prisonniers de guerre. Avec les conventions de Genève de 1949, son mandat s'est élargi à l'aide aux populations. 
 
La Croix-Rouge maintient son rôle dans la protection du droit humanitaire, mais elle ne va pas dénoncer ou prendre parti. Le devoir de neutralité permet à l'organisation de mener des opérations humanitaires sans subir de représailles. En 1968, lors de la famine au Biafra, cette neutralité politique est condamnée par des médecins français, dont Bernard Kouchner, le cofondateur de Médecins sans frontières.


EN COMPL�MENTHYPERLIEN - Comité international de la Croix-Rouge
Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

17 février 2017

La raquette à neige, de moyen de survie à simple loisir

8 février 2017

La bataille des Franco-Ontariens pour sauver l'Hôpital Montfort

7 février 2017

Quand les Américains ont aidé les Russes à vaincre la famine

3 février 2017

Les vacances au soleil et l'évolution de la formule du tout-inclus

30 janvier 2017

Bloody Sunday, un dimanche sanglant en Irlande du Nord

26 janvier 2017

L'affaire Chantal Daigle et le droit des femmes à disposer de leur corps