#2a##5j##3# #5# L'impôt, de l'Égypte ancienne à nos jours | Aujourd'hui l'histoire | ICI Radio-Canada Première
Radio-Canada - zone Radio

Aujourd'hui l'histoire

Aujourd'hui l'histoire

En semaine de 20 h à 20 h 30

Jacques Beauchamp

Aujourd
Logo Radio-Canada

Économie et affaires

L'impôt, de l'Égypte ancienne à nos jours

Le lundi 21 mars 2016

Une femme remplit une déclaration de revenus.
Une femme remplit une déclaration de revenus.     Photo : iStock

Depuis toujours, l'impôt est d'abord et avant tout au service du pouvoir politique. Au fil des époques, les motifs pour lesquels il a été perçu ont évolué et se sont multipliés. L'économiste Ianik Marcil propose une petite histoire de l'impôt et des taxes. S'ils ont permis d'enrichir des souverains ou des chefs d'État, ils ont aussi servi à établir un filet social. 
 
Le nerf de la guerre 
L'histoire de l'impôt est liée aux guerres, aux conflits et au maintien du pouvoir politique. À peu près toutes les sociétés politiquement organisées lèvent des taxes ou des impôts. Dès l'Égypte ancienne, des droits de douane et des taxes sont imposés sur certains produits stratégiques. Dans l'Ancien Régime, l'impôt est souvent prélevé ponctuellement, afin de financer la mise en place d'armées. 
 
Des droits de douane à la contribution collective 
En 1867, l'impôt fait son apparition au Canada, qui devient le premier pays du monde à se doter d'un ministère du Revenu. Au départ, il s'agit d'un impôt sur les douanes. Le gouvernement adopte une stratégie protectionniste. Il développe les industries intérieures et lève un impôt sur les produits importés. 
 
En 1917, pendant la Première Guerre mondiale, l'impôt sur le revenu des particuliers et une taxe sur la consommation voient le jour au Canada. Le gouvernement prétend que ces mesures sont temporaires, afin de financer la guerre. L'État fait alors appel aux citoyens pour contribuer à l'effort collectif. Par la suite, dans les années 1930 et 1940, l'impôt contribue à la mise en place de l'État providence. 
 
La fin de l'État providence? 
Des années 1950 aux années 1980, l'impôt sert à répartition des richesses. Les gouvernements imposent davantage les grandes sociétés et les citoyens les mieux nantis. Toutefois, à partir des années 1980, l'impôt demandé aux sociétés et aux plus riches est réduit. Les citoyens sont davantage vus comme des utilisateurs-payeurs.


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

21 février 2017

L'amiante au Québec, de la prospérité à la disgrâce

26 février 2016

Steinberg, naissance et mort d'un géant de l'alimentation

27 novembre 2015

L'intérêt des brasseurs de bière pour le hockey