ICI Radio-Canada Première

Aujourd'hui l'histoire

Aujourd'hui l'histoire

En semaine de 20 h à 20 h 30

Jacques Beauchamp

Aujourd
Logo Radio-Canada

Société

La Vie en rose, le rêve journalistique du féminisme des années 1980

Le jeudi 7 janvier 2016

Détails de couvertures du magazine <i>La Vie en rose</i>
Détails de couvertures du magazine La Vie en rose     Photo : La Vie en rose

De 1980 à 1987, quelque 400 collaboratrices ont contribué à la réalisation de La Vie en rose, un magazine féministe d'opinion fondé par Suzanne Ducas, Lise Moisan et Francine Pelletier, un an après la disparition du collectif féminin Les Têtes de pioche. Pendant sept ans, ce magazine a incarné la lutte des droits des femmes au Québec, avant de fermer ses portes pour des raisons financières. 
 
Militante de longue date, la journaliste et documentariste Francine Pelletier fait partie de celles qui ont créé La Vie en rose. « On avait toutes quelque part des ambitions par rapport à l'écriture. On avait toutes l'ambition de continuer à militer, mais autrement. De pouvoir joindre mon rêve d'enfance, qui avait toujours été d'écrire, au combat pour la lutte des femmes, c'était inespéré, inattendu et parfait. » 
 
S'éloignant des recettes et des trucs beauté, le magazine s'adressait à l'intelligence des femmes en traitant d'enjeux sérieux comme le droit à l'avortement, mais sans trop se prendre au sérieux. Le plaisir, l'humour et la sexualité y trouvaient leur place. Les nouvelles érotiques publiées - elles étaient fort populaires, selon Mme Pelletier - ont d'ailleurs été associées à de la pornographie par d'aucuns. « On voulait une grande liberté de pensée, quitte à ce que ces pensées soient en contradiction. Ça fait partie de la vie. » 
 
La Vie en rose a toujours connu des difficultés financières. Comme le magazine était boudé par les publicitaires, ce sont les abonnements qui ont assuré sa survie. Toutefois, avec le temps, l'intérêt s'est estompé, constate Francine Pelletier. « Au début, quand on a commencé, presque tout le monde qui se disait féministe voulait et lisait le magazine. Vers la fin, on sentait que les gens étaient passés à autre chose. On ne voulait plus ce carcan-là. On ne voulait plus d'idéologie. » Le dernier numéro a été publié en mai 1987. 
 

La vie en rose (1980-1987)

Collection numérique intégrale de Bibliothèque et Archives nationales du Québec

 


EN COMPLÉMENTHYPERLIEN - La vie en rose en ligne - CDÉACF
Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

28 novembre 2016

Rosa Parks, pionnière du combat des Noirs aux États-Unis

24 novembre 2016

Néron n'était pas l'empereur sanguinaire que l'on croit

23 novembre 2016

En 1927, 78 enfants périssent dans une salle de cinéma montréalaise

22 novembre 2016

Été 1932, quand Freud et Einstein discutaient guerre et paix

18 novembre 2016

Le métro de Montréal, une réalisation colossale

16 novembre 2016

L'esclavagisme américain, un marché lucratif et cruel