ICI Radio-Canada Première

Aujourd'hui l'histoire

Aujourd'hui l'histoire

En semaine de 20 h à 20 h 30

Jacques Beauchamp

Aujourd

L'audio fil s'affiche quelques minutes après la diffusion.

Pour les émissions précédentes, l'audio fil est accessible par le calendrier en bas de page.

Aujourd'hui l'histoire sur un fil chronologique
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
910111213
14
15
1617181920
21
22
2324252627
28
29
30
31
 
 
 
 

Les meilleurs moments : Émission du lundi 30 mai 2016

Arts et culture

De Cléopâtre à Trotski, les morts mystérieuses de l'histoire

Crâne
Crâne     Photo : iStock/Eric Feferberg

Si elle n'avait pas souffert d'anorexie, l'impératrice d'Autriche Sissi aurait sans doute survécu au coup de poignard de son assassin, l'anarchiste italien Luigi Lucheni. En utilisant les connaissances et les méthodes scientifiques d'aujourd'hui, le médecin légiste Philippe Charlier a élucidé le mystère entourant les fins de vie de l'impératrice Sissi, de Léon Trotski, de Mozart et de Cléopâtre. Il fait part à Jacques Beauchamp de quelques-unes de ses découvertes. 
 
À la recherche de la génétique de Cléopâtre 
Cléopâtre se serait suicidée à Alexandrie, en mettant sa main dans un panier de figues où se trouvaient des serpents venimeux. Si son corps a été perdu, le squelette de sa sœur a permis de déterminer son patrimoine génétique. Les informations recueillies ont montré que la reine d'Égypte n'avait pas la peau aussi blanche que montrée dans les films d'Hollywood. 
 
Rétablir la vérité sur des morts suspectes 
Des théories de complot ou d'assassinat sont associées à la mort du compositeur Mozart, survenue en 1791, alors qu'il n'avait que 35 ans. Des études systématiques de tous les actes de décès à Vienne, au moment de sa mort, expliquent qu'il a plutôt été victime d'une épidémie d'infections intestinales, de type fièvre typhoïde, comme des milliers de Viennois. 
 
Assassiné à Mexico en 1940, Léon Trotski était assis à son bureau lorsque son meurtrier lui a défoncé le crâne avec un pic à glace. L'homme politique n'est pas mort sur le coup. Philippe Charlier révèle que sa vie aurait pu être sauvée si une trépanation avait freiné l'hémorragie cataclysmique à laquelle il a succombé. Les États-Unis l'auraient laissé mourir plutôt que de l'accueillir pour l'opérer. Ils voulaient éviter de créer un incident diplomatique avec l'URSS. 
 
Références : 
 
Le roman des morts secrètes de l'histoire, de Philippe Charlier, Éditions du Rocher, 2011 
 
Le secret des grands crimes de l'histoire, de Philippe Charlier, la librairie Vuibert, 2012

Les incontournables 2016Aujourd'hui l'histoire sur un fil chronologique

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes!


Archives par date ou consultez les archives du site
dim
lun
mar
mer
jeu
ven
sam
1
23456
7
8
910111213
14
15
1617181920
21
22
2324252627
28
29
30
31
 
 
 
 

Dernière baladosiffusion disponible

Aujourd'hui l'histoire

Aujourd'hui l'histoire sur un fil chronologique