#2a##5j##3# #5# Julie Masse explique son départ de la chanson | À vos disques et vinyles | ICI Radio-Canada Première
Radio-Canada - zone Radio

À vos disques et vinyles

À vos disques et vinyles

Série de l'été 2014

Stéphane Leclair

À vos disques et vinyles
Logo Radio-Canada

Arts et culture

Julie Masse explique son départ de la chanson

Le samedi 12 juillet 2014

Stéphane Leclair en compagnie de Julie Masse (mai 2014)
Stéphane Leclair en compagnie de Julie Masse (mai 2014)     Photo : Radio-Canada

Celle qui a été l'idole d'une génération au début des années 1990 avec les succès C'est zéro et Les idées noires a abandonné sa carrière au sommet de sa gloire en 1994. Depuis, elle a lancé un album compilation et a fait quelques apparitions pour accompagner son mari, Corey Hart. Pour la première fois depuis la fin de sa carrière solo, Julie Masse accorde une longue entrevue. Stéphane Leclair a recueilli ses propos. 
 
La fin d'une carrière solo 
À l'été 1994, Julie Masse prépare un album en anglais avec Corey Hart à la réalisation. C'est le coup de foudre même si les deux sont mariés chacun de leur côté. 
 
Écoutez l'extrait dans lequel elle explique le choc amoureux. 
 
 
Même si de sa maison aux Bahamas, il lui arrive parfois de repenser à de bons moments de sa vie artistique, Julie Masse n'a jamais songé à revenir à la chanson. Elle estime qu'il est inconcevable de mener une carrière dans l'industrie de la musique et de s'occuper de ses quatre enfants comme elle souhaite le faire. 
 
« Je ne pourrais pas faire les deux. Je serais incapable de faire ça. Il y a plusieurs personnes qui peuvent le faire et ça ne les dérange pas. » - Julie Masse 
 
C'est zéro, la chanson qui a tout déclenché 
Son premier succès, C'est zéro, écrit et composé par Manuel Tadros, s'est emparé des ondes radiophoniques en 1990. Pourtant, aucune compagnie de disques n'y croyait. Julie Masse explique que son gérant de l'époque, Serge Brouillette, a hypothéqué sa maison pour fonder son entreprise et produire le 45 tours. 
 
« Quand il a entendu la chanson, il avait des frissons. Il disait : "C'est extraordinaire." Alors il est allé voir les compagnies de disques, elles ont toutes dit non. Il est allé voir Sony, Warner, toute la gang. Il n'y a personne qui voulait me signer. Alors Serge a dit : "Moi, j'y crois." »


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

17 août 2014

Louis-José Houde et Gilles Valiquette : une même passion pour la musique

16 août 2014

Diane Dufresne : souvenirs de Magie rose

16 août 2014

Martine St-Clair et Xavier Caféïne, l'improbable duo

10 août 2014

Michel Rivard : sa première chanson sur 45 tours

9 août 2014

Les trésors musicaux des auditeurs

9 août 2014

Claude Dubois et Gilles Vigneault, l'histoire d'une amitié