ICI Radio-Canada Première

À rebours

À rebours

Le dimanche de 4 h 06 à 4 h 10 (rediffusion)

André Martineau

À rebours
Logo Radio-Canada

Société

Opération Paperclip : mettre le grappin sur 1600 scientifiques allemands

Le vendredi 22 mai 2015

Wernher von Braun, rapatrié durant l'Opération Paperclip, a ensuite travaillé pour la NASA
Wernher von Braun, rapatrié durant l'Opération Paperclip, a ensuite travaillé pour la NASA     Photo : Getty images/NASA

L'histoire commence en mars 1945 lorsqu'un technicien de laboratoire découvre un document caché dans une salle de bain de l'Université de Bonn : la liste des milliers d'employés du programme scientifique nazi. Cette liste atterrit entre les mains du renseignement américain, qui salive devant tant d'expertise.  
 
Le major américain Robert Staver envoie alors un télégramme au Pentagone. Il demande que l'on autorise l'enlèvement et le recrutement de 1600 scientifiques allemands de haut niveau.  
 
Ce sera le début de l'opération Paperclip, ou « trombone ». 
 
Tout est organisé pour les savants et leurs familles. Le président Truman avait bien ordonné d'éviter de recruter d'anciens nazis, mais on retrouve tout de même parmi les scientifiques plusieurs officiers SS, des membres du Parti national-socialiste et des criminels de guerre.  
 
Beaucoup d'entre eux sont placés dans des situations d'autorité. Le plus connu est sans aucun doute Wernher von Braun, responsable du développement du missile qui a ravagé la ville de Londres, le V2, et qui deviendra un acteur important des débuts de la conquête de l'espace. 
 
Le gouvernement américain se défend. S'il n'avait pas mis la main sur ces savants, les Soviétiques l'auraient fait à sa place. Ce qui n'est pas tout à fait faux. Les Russes avaient eux aussi un programme de recrutement de scientifiques allemands.  
 
Mais les Américains ont-ils eu raison de mettre au point des armes chimiques et de poursuivre des tests qui violaient l'éthique médicale, au nom de la guerre froide?


Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

28 août 2016

À réécouter

17 juin 2015

La véritable identité de Grey Owl

8 juin 2015

La cavale du crâne de Descartes

1 juin 2015

Adieu péages, vive les ponts libres!

25 mai 2015

Les rebelles fenians à notre frontière!