ICI Radio-Canada Première

À rebours

À rebours

Le dimanche de 4 h 06 à 4 h 10 (rediffusion)

André Martineau

À rebours
Logo Radio-Canada

Arts et culture

La naissance de Frankenstein

Le mardi 11 mars 2014

L'acteur Boris Karloff dans le rôle de Franksenstein (1931) et le manuscrit original du roman <em>Frankenstein ou le Prométhée moderne</em>, de Mary Wollstonecraft Shelley (1818)
L'acteur Boris Karloff dans le rôle de Franksenstein (1931) et le manuscrit original du roman Frankenstein ou le Prométhée moderne, de Mary Wollstonecraft Shelley (1818)     Photo : Universal Studios/borg.com

Le 11 mars 1818, il y a près de 200 ans, une jeune femme du nom de Mary Wollstonecraft Shelley publie à Londres Frankenstein ou le Prométhée moderne, le premier roman de science-fiction. Elle qui cherchait simplement à écrire un roman dans le style gothique était loin de se douter qu'elle venait de lancer un genre littéraire inédit. 
 
Il y avait à l'époque une mode en science consistant à faire des expériences sur des morts dans le but de les réanimer. Plusieurs amis médecins de la famille de Mary Shelley s'adonnaient à ces recherches pour le moins morbides. C'est là que la future écrivaine, alors âgée de 19 ans, puise son inspiration pour son personnage de scientifique fou, Victor Frankenstein, celui qui donne vie à un abominable monstre. 
 
Très tôt, le monstre fantastique de Shelley capte l'attention. On l'adapte au théâtre des dizaines de fois et, plus tard, au cinéma. L'Edison Company en fait un film muet en 1910, mais c'est la version de 1931 qui marque l'imaginaire. Ce film, réalisé par James Whale, met en vedette Boris Karloff dans le rôle de Frankenstein, la créature au regard vide et au grand front plat arborant des boulons dans le cou. Cette interprétation du monstre par Boris Karloff devient aussitôt l'archétype du monstre de Frankenstein. 
 
Le film a un tel succès que les studios en produisent des suites à un rythme fou, de sorte que le personnage du monstre devient l'un des plus populaires du cinéma. Sa popularité se répercute même dans le domaine de la chanson, comme cette version composée par Lou Bartel et interprétée par Boris Vian : 
 
Source : YouTube 
 
 
 
Bande-annonce du film Frankenstein, de James Whale (1931) 
Source : YouTube 


Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

19 juin 2015

L'atterrissage de Valentina

18 juin 2015

La défaite de Napoléon à Waterloo

16 juin 2015

Qui se cache derrière le cri de Tarzan?

15 juin 2015

L'insoupçonnée visite de Mohamed Ali à Rouyn-Noranda

10 juin 2015

Saul Bellow, l'écrivain nobélisé de Lachine

9 juin 2015

Les Paul, pionnier du rock