ICI Radio-Canada Première

À rebours

À rebours

Le dimanche de 4 h 06 à 4 h 10 (rediffusion)

André Martineau

À rebours
Logo Radio-Canada

Sports

Eddie « l'aigle » Edwards, un raté sympathique de l'olympisme

Le lundi 3 février 2014

Le Britannique Eddie « l'aigle » Edwards
Le Britannique Eddie « l'aigle » Edwards     Photo : www.skinet.com/Bill Herriot

Les piètres performances d'Eddie « l'aigle » Edwards en saut à ski aux Jeux olympiques de Calgary de 1988 font de lui une vedette. Chaque fois qu'il s'élance sur la rampe, le public retient son souffle, de peur que l'athlète maladroit ne s'écrase et ne se relève jamais. 
 
Plâtrier de métier, Eddie Edwards s'est inscrit dans l'une des disciplines les plus dangereuses des JO, après seulement deux ans d'entraînement. Le sportif de 24 ans est arrivé bon dernier au classement. Premier Britannique à s'inscrire dans cette discipline, il a détenu fièrement pendant plusieurs années le record de son pays en saut à ski.  
 
Il est vite devenu la coqueluche des Jeux olympiques : les émissions de télévision et de radio se l'arrachaient et l'on se bousculait pour obtenir son autographe. Depuis, Eddie Edwards est une vedette de la télévision britannique.  
 
Grâce à lui, les Jeux olympiques n'étaient plus seulement une histoire de performance et de record du monde. En 1990, le Comité international olympique a pris des mesures pour limiter le nombre d'amateurs pouvant participer aux Jeux olympiques. 
 
Extrait des archives de CBC montrant Eddie « l'aigle » Edwards (en anglais) 


Cr�er un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

5 juin 2015

Ces Jeux olympiques qui nous ont coûté si cher

6 février 2015

Un marathon en raquettes

11 décembre 2014

L'invention du remonte-pente

1 décembre 2014

Le basketball, le sport américain aux 300 millions d'adeptes chinois

29 septembre 2014

Comment Montréal a obtenu une équipe de baseball sans stade ni argent

21 août 2014

La première traversée du lac Memphrémagog