ICI Radio-Canada Première

À rebours

À rebours

En semaine de 10 h 55 à 11 h 
(en rediffusion à 22 h 55)

André Martineau

À rebours
Logo Radio-Canada

Musique

Ti-Jean Carignan, le dernier des grands violoneux

Le vendredi 7 décembre 2012

<b>Ti-Jean Carignan en concert à la fin des années 1970</b> | Archives de Radio-Canada
Ti-Jean Carignan en concert à la fin des années 1970 | Archives de Radio-Canada

Né à Lévis en 1916, c'est à l'âge de quatre ans que Jean Carignan pose les mains pour la première fois sur le violon de son père. Ambidextre, il manie aussi bien l'instrument d'une main que de l'autre. Deux ans plus tard, il joue dans les rues, les magasins et les tavernes avec l'ambition de suivre les traces de son père et de ses oncles. 
 
Jean Carignan a 15 ans quand Georges Wade remarque son grand talent. Il part avec lui en tournée à travers le Canada. À son retour, il s'installe au Saint-André, l'une des salles de bal les plus prestigieuses de Montréal dans les années 1920. 
 
Or, malgré son immense talent, Jean Carignan ne peut vivre de sa musique. Il cumule les petits boulots, et en 1956, il s'achète un taxi. Il fait des courses pendant 20 ans, alors que les invitations à jouer pour les plus grandes personnalités abondent et que les prix d'interprétation s'accumulent sur le manteau de sa cheminée. 
 
En 1976, Jean Carignan, le dernier des grands violoneux, et Yehudi Menuhin, l'un des plus talentueux violonistes de la terre s'unissent le temps d'un concert à la Place des Arts.


Créer un compte

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes

Chroniques récentes

23 septembre 2014

Brassens et la leçon de simplicité de Félix Leclerc

20 janvier 2014

Le blues de Lead Belly

6 novembre 2013

L'invention du saxophone

28 janvier 2013

We are the world ou les débuts de la chanson caritative

17 janvier 2013

Le destin tragique de Dalida