Une loi antisyndicale de Harper ressuscitée par le Sénat inquiète la FTQ

La FTQ s'inquiète de voir renaître de ses cendres le projet de loi C-4 qu'elle croyait mort au feuilleton. Adoptée par le gouvernement Harper, le gouvernement Trudeau avait promis d'abolir cette loi. Le projet de loi C-4 a suivi normalement les premières étapes du processus, mais juste avant l'ajournement de Pâques, le Sénat l'a amendé pour en conserver la section qui oblige les syndicats à tenir un vote secret plutôt qu'à faire signer des cartes. (Avec PC)