La justice américaine prendra trois mois à analyser le dossier de Roman Polanski

Le réalisateur franco-polonais ne saura qu'ensuite si un juge californien accepte de refermer son dossier pour le viol d'une adolescente de 13 ans qu'il aurait droguée en 1977. Son avocat a demandé au juge Scott Gordon de reconnaître que son client a déjà purgé sa peine lors de son incarcération de quelques dizaines de jours après les faits. Roman Polanski acceptera de se rendre aux États-Unis seulement si son dossier est fermé. (Avec AFP)