L'Allemagne a accueilli 280 000 migrants l'an dernier, soit trois fois moins qu'en 2015

Le ministre de l'Intérieur explique la situation par la fermeture de la route des Balkans, au printemps, et par l'entente conclue entre l'Union européenne et la Turquie pour décourager les réfugiés de traverser la mer Égée. Par ailleurs, 55 000 migrants sont rentrés chez eux volontairement l'an dernier, et 25 000 ont été expulsés. La chancelière Angela Merkel, dont la politique migratoire est contestée, a promis de s'assurer que tous ceux qui n'ont pas le droit de rester en Allemagne repartiront.