Aller au menu principal Aller au contenu principal Aller au formulaire de recherche Aller au pied de page

Société

Le Tribunal administratif du Travail entend cet après-midi les 38 pompiers de Rosemère

Les ex-employés soutiennent que la Ville n'avait pas le droit de les licencier en pleine négociation de leur convention collective après avoir annoncé la fermeture de leur caserne.