Aller au contenu principal

Monique Mercure

Parcours de vie

Nom Complet :
Monique Mercure
Date de naissance :
Lieu de naissance :

Montréal

Domaines d’expression :

Comédienne

Autres passions :

Musique, danse

Cinéma :

Tit-Coq, Félix Leclerc, troubadour, À tout prendre, Le festin des morts, Ce n’est pas le temps des romans, Waiting for Caroline, Seuls les enfants étaient présents, Marie-Christine, Deux femmes en or, Mon oncle Antoine, Le temps d’une chasse, Françoise Durocher, waitress, Pour le meilleur et pour le pire, Il était une fois dans l’Est, L’amour blessé, Les vautours, J.A. Martin photographe, L’absence, Quintet, La chanson de Roland, Contrecœur, La quarantaine, Une journée en taxi, La traversée de la Pacific, La dame en couleurs, Le sang des autres, Les années de rêve, L’homme à la traîne, Qui a tiré sur nos histoires d’amour?, Libres dans nos villes, Dans le ventre du dragon, La nuit, tous les chats sont gris, The Naked Lunch, La fenêtre, La fête des Rois, The Red Violin, Léa, Emporte-moi, Mais délivrez-nous du mal, Nouvelle-France, Geraldine’s fortune, Triangles, Saint-Martyrs-des-Damnés, La brunante, Grande Ourse : la clé des possibles, The Girl in the White Coat, Récits d’hyperinflation et Marche avec moi.

Télévision :

Dialogues des carmélites, La boîte à surprises, Sous le signe du lion, La balsamine, Le paradis terrestre, Quand nous serons heureux, La paradis perdu, La cellule, Napoléon unique, La petite patrie, Le Gutenberg, Les belles-sœurs, Chin Chin, Frédéric, Bye bye 1980, Monsieur le ministre, Le piano rouge, L’héritage, Une histoire de chasse, Shehaweh, Miséricorde, Le retour, Albertine en cinq temps, Gypsies, États humains, Tout sur moi, Providence et Mémoires vives.

Théâtre :

Le roi cerf, Sainte Jeanne, Le pélican, L’opéra de quat’sous, La paix du dimanche, Un simple soldat, Homme pour homme, Tango, Orpheus, Les belles-sœurs, Les Troyennes, Total Eclipse, Électre, La maison de Bernarda, Equus, Marie-Lou, Moi, Bertolt Brecht, À toi pour toujours, ta Marie-Lou, L’amante anglaise, La saga des poules mouillées, Alice et Gertrude, Les bonnes, Beckett, Tête à tête, Ce soir on danse, Rabelais, Richard III, Fleurs d’acier, La mouette, Albertine en cinq temps, Tartuffe, Œdipe roi, L’asile, L’hiver de force, Tristan et Yseult, Un jour ou l’autre et Jocaste Reine.

Prix et récompenses :

Prix d’interprétation féminine au Festival de Cannes, officière et compagne de l’Ordre du Canada, prix Génie de la meilleure actrice de soutien, Prix du Gouverneur général pour les arts de la scène, prix Denise-Pelletier pour l’ensemble de sa carrière, prix Gascon-Roux de la meilleure comédienne, doctorat honoris causa de l’Université de Toronto, membre de la Société royale du Canada, prix Gémeaux de la meilleure actrice de téléroman, et grande officière de l’Ordre national du Québec.

Biographie

Née Monique Émond en 1930, à Montréal, Monique Mercure est initiée très jeune aux arts grâce à ses parents, qui l'inscrivent à des cours de diction, de claquettes, de solfège et de violoncelle. Adolescente, elle étudie la musique, puis la danse, avant de goûter au théâtre dans la troupe du Collège Saint-Laurent. Elle décide dès lors qu'elle fera carrière comme comédienne, avant de suivre des cours pour parfaire son jeu. En 1960, elle tient son premier rôle important en remplaçant une actrice dans L'opéra de quat'sous.

En plus du théâtre, Monique Mercure s'intéresse au chant, au mime et au monde de la télévision. Après quelques rôles de figuration, elle fait une percée au cinéma au cours des années 1960 dans les productions À tout prendre et Le festin des morts. En 1971, elle participe à la création des Belles-sœurs, de Michel Tremblay. Elle tiendra d'ailleurs le rôle d'Albertine à 70 ans, au tournant des années 2000, obtenant une nomination aux Gémeaux. Au fil de ses 60 ans de carrière, Monique Mercure s'est imposée comme l'une des actrices les plus prolifiques du Québec.

Logo Personnalités

Photographies

Entrevue Magazine

Lire l'entrevue complète

0/0