Aller au contenu principal

Micheline Lanctôt

Parcours de vie

Nom Complet :
Micheline Lanctôt
Date de naissance :
Lieu de naissance :

Montréal

Professions :

Actrice, réalisatrice, scénariste et productrice

Diplôme :

Diplôme d’études supérieures en musique (piano et violoncelle)

Premier rôle d’importance :

Bernadette dans La vraie nature de Bernadette de Gilles Carle

Principales réalisations :

L’homme à tout faire, Sonatine, Deux actrices, La vie d’un héros, Le piège d’Issoudun, Les guerriers, Le mythe de la bonne mère, Pour l’amour de Dieu, Autrui

Prix et récompenses :

Lion d’argent de la Mostra de Venise pour Sonatine, prix Génie de la meilleure réalisation pour Sonatine, prix AQCC-SODEC pour Deux actrices, prix Albert-Tessier pour sa contribution au milieu artistique québécois, prix Valois Magelis du meilleur film pour le long métrage Pour l’amour de Dieu, prix Jutra Hommage pour l’ensemble de sa carrière.

Biographie

Micheline Lanctôt est née à Frelighsburg au sein d’une famille aisée. Passionnée par la musique et les arts, elle effectue des études en piano, en violoncelle et en histoire de l’art, avant de découvrir le cinéma d’animation à l’Office national du film (ONF). En 1972, Gilles Carle la rencontre par hasard et lui offre le rôle principal de son film La vraie nature de Bernadette, qui devient un succès international et la mène jusqu’au Festival de Cannes. Les rôles s’enchaînent ensuite pour Micheline Lanctôt. Elle joue notamment la compagne de Richard Dreyfuss dans L’apprentissage de Duddy Kravitz de Ted Kotcheff, qui devient par la suite son amoureux. Elle part vivre avec lui à Los Angeles, mais, malheureuse dans cet univers bourgeois et superficiel, elle quitte tout et revient à Montréal en 1980 où elle amorce une carrière au petit écran au cours de laquelle elle jouera dans de nombreuses téléséries.

Après avoir fait l’expérience de la réalisation d’un premier film d’animation, A Token Gesture, en 1976, la comédienne se lance dans son premier long métrage de fiction, L’homme à tout faire, sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes et lauréat d’une médaille d’argent au Festival de San Sebastian. Elle enchaîne avec Sonatine, gagnant du Lion d’argent à la Mostra de Venise et du prix Génie de la meilleure réalisation. Mère de deux enfants, nés en 1982 et en 1985, Micheline Lanctôt continue à mener de front vie familiale et carrière de cinéaste avec les films Deux actrices et La vie d’un héros.

Après une pause de quelques années comme réalisatrice, elle coproduit Le piège d’Issoudun qui aborde le sujet difficile d’une mère qui désire mourir avec ses deux jeunes enfants en les entraînant avec elle dans la piscine familiale. Elle réalise ensuite les longs métrages Suzie, Pour l’amour de Dieu et, plus récemment, Autrui. Micheline Lanctôt a aussi réalisé les téléfilms Les guerriers et Onzième spéciale ainsi que les documentaires Le mythe de la bonne mère et La poursuite du bonheur.

Logo Personnalités

Photographies

Entrevue Magazine

Lire l'entrevue complète

0/0