Aller au contenu principal

Marcel Dubé

Parcours de vie

Nom Complet :
Marcel Dubé
Date de naissance :
Date de décès :
Lieu de naissance :

Montréal

Études :

Collège Sainte-Marie, Université de Montréal (Lettres)

Domaines d’expression :

Auteur dramatique pour le théâtre, la radio et la télévision

Troupe de théâtre (fondateur) :

La Jeune Scène

Œuvres majeures :

Zone, Le temps des lilas, Un simple soldat, Florence, Le train du Nord, Bilan, Au retour des oies blanches, Les beaux dimanches

Téléromans :

La côte de sable, De 9 à 5, La vie promise

Documentaire sur Marcel Dubé :

Les temps de Marcel Dubé, réalisé par Gaëtan Lavoie

Prix et récompenses :

Prix Victor-Morin, prix Athanase-David, prix Molson du Conseil des arts du Canada, médaille de l’Académie des lettres du Québec, Chevalier de l’Ordre de la Pléiade, Officier de l’Ordre national du Québec, Prix du gouverneur général pour les arts de la scène.

Biographie

L’auteur dramatique Marcel Dubé est né à Montréal en 1930. Pendant ses études au Collège Sainte-Marie, il crée avec ses amis une troupe de théâtre, La Jeune Scène, et devient portier au théâtre du Gesù, où il découvre les possibilités de ce domaine artistique. En 1953, il écrit la pièce majeure de son œuvre, Zone, qui récolte les plus grands honneurs et devient un classique du théâtre québécois.

Une époque prolifique s’entame alors pour Marcel Dubé. Il enchaîne l’écriture d’un nombre impressionnant de dramatiques pour la radio, de télé-théâtres, de téléromans, de textes journalistiques, de traductions, d’adaptations et de récits. Ce travail de plume acharné ne l’empêche pas d’occuper d’autres emplois. Il est tour à tour président de la Société des auteurs de radio, télévision et cinéma (SARTEC); membre du comité de rédaction des Écrits du Canada français; président du Conseil supérieur de la langue française; président-directeur général et fondateur de la Corporation des rencontres francophones de Québec; fondateur et directeur général du Secrétariat permanent des peuples francophones.

Ayant pavé la voie à plusieurs générations de dramaturges québécois, Marcel Dubé n’en demeure pas moins modeste. Pour lui, écrire des pièces de théâtre était d’abord et avant tout une façon de gagner sa vie.

Logo Personnalités

Photographies

Entrevue Magazine

Lire l'entrevue complète

0/0