Aller au contenu principal

Louisette Dussault

Parcours de vie

Nom Complet :
Louisette Dussault
Date de naissance :
Lieu de naissance :

Thetford Mines

Professions :

Comédienne, dramaturge

Domaines d’expression :

Télévision, théâtre, cinéma

Télévision :

La souris verte; Chez Denise; Peau de banane; Le parc des braves; À plein temps; Chop suey; Marilyn; Les héritiers Duval; Maman chérie; Les super mamies; Rumeurs; L'auberge du chien noir; 450, chemin du Golf; Pure laine; Les étoiles filantes; Destinées; Roxy; Trauma; Mon meilleur ami

Théâtre :

Les belles-sœurs; Les enfants de Chénier dans un autre grand spectacle d'adieu; Lysistrata; La mise à mort d'la Miss des Miss; Si les Sansoucis s'en soucient, ces Sansoucis-ci s'en soucieront-ils? Bien parler, c'est se respecter!; Mistero buffo; La nef des sorcières; Les fées ont soif; Moman; Les célébrations; Orphée aux enfers; La cagnotte; Une maison face au nord; Contes urbains

Cinéma :

Poussière sur la ville; Françoise Durocher, waitress; IXE-13; Le soleil se lève en retard; Bonheur d'occasion; L'homme idéal; Nuit de noces; La brunante

Prix et récompenses :

Prix du spectacle chouchou au Festival de Nancy; Deuxième Prix ex aequo au Festival de Sitges; Prix de l’interprétation féminine à Yorkton; prix Anik de Radio-Canada; Prix du public au Festival de Belfort; Prix du public au Festival de Clermont-Ferrand; prix Gascon-Thomas de l'École nationale de théâtre du Canada; prix Victor-Morin de la Société Saint-Jean-Baptiste; chevalière de l’Ordre des Arts et des Lettres

Biographie

Née à Thetford Mines en 1940, Louisette Dussault a grandi entourée de musique. Ses parents, ses oncles et ses tantes, son frère, sa sœur, certains en dilettantes, d’autres en virtuoses, ont épousé la musique à un point tel que la salle de spectacle de cette ville minière a été baptisée « salle Dussault » en l’honneur de sa famille.

Louisette avait le talent nécessaire pour devenir cantatrice, mais elle était aussi douée pour le théâtre. C’est presque à reculons qu’elle s’est inscrite à l’École nationale de théâtre où elle a pu profiter de l’enseignement de Jean-Pierre Ronfard. Fraîchement diplômée, elle a entrepris des tournées à l’échelle du Canada avant de devenir la plus célèbre souris du Québec, La souris verte, qu’elle a interprété pendant cinq ans à Radio-Canada.

Parallèlement, sur les planches de différents théâtres montréalais, elle jouait Michel Tremblay, Jean-Claude Germain et Dario Fo. Puis, vinrent les années féministes avec des rôles puissants dans des pièces retentissantes comme La nef des sorcières et Les fées ont soif.

Au tournant des années 80, elle a écrit, mis en scène et interprété la pièce Moman, qu’elle a jouée au Québec, au Canada, en Belgique et en Afrique du Nord. Au début des années 90, elle a tenu, pendant trois ans, le rôle de Marylin dans le téléroman du même nom.

Aujourd’hui, elle continue d’accumuler les rôles au théâtre et à la télévision avec une constance qui laisse croire que le temps n’a aucune emprise sur le talent.

Logo Personnalités

Photographies

Entrevue Magazine

Lire l'entrevue complète

0/0