Aller au contenu principal

Janine Sutto

Parcours de vie

Nom Complet :
Janine Sutto
Date de naissance :
Lieu de naissance :

Paris, France

Enfants :

Catherine et Mireille Deyglun

Première expérience de travail :

Vie de famille et Clémentine, des feuilletons radiophoniques en 1935

Quelques pièces de théâtre dans lesquelles elle a joué :

L'aiglon, Les trois mousquetaires, La vie de bohème, Le songe d'une nuit d'été, Liliom, Le retour, Pygmalion, L'école des femmes, L'avare, Célimare le bien-aimé, Le corsaire, La reine morte, Chacun sa vérité, Le dindon, L'auberge des morts subites, Georges et Margaret, Richard II, Le manteau de Galilée, Huit femmes, Un otage, Fleurs de cactus, Croque monsieur, Les sorcières de Salem, N'écoutez pas, mesdames!, Les amants terribles, Les belles-sœurs, Fleur de cactus, Les aventures de Symphorien, Le bal des voleurs, L'hôtel du libre échange, Herminie, Le bateau pour Lipaïa, Harold et Maude, Garrochés en paradis, Richard III, Comédie dans le noir, On ne badine pas avec l'amour, En pièces détachées, Les vieux ne courent pas les rues, Ladies and Gentlemen, Dreyfus, Leda ou le cheval qui rêve et Le médecin malgré lui

Quelques émissions à la télévision :

L'héritière, Les hauts de Hurlevent, Cap-aux-sorciers, La côte de sable, Les belles histoires des pays d'en haut, La belle du Nord, Les Pierrafeu (voix), Moi et l'autre, Les Martin, Fanfreluche, Symphorien, Le Major Plum Pouding, Y'a pas de problème, Drôle de monde, Au jour le jour, Le bateau pour Lipaïa, Monsieur le ministre, Poivre et sel, Bonheur d'occasion, Avec un grand A, Ma tante Alice, Libre échange, Chop suey, Bonjour là, bonjour, Maman chérie, Ent'Cadieux, Juliette Pomerleau, Les parfaits, À coeur découvert, Rumeurs, Les Invincibles, Watatatow et Lance et compte

Quelques films :

Le père Chopin, L’initiation, Deux femmes en or, Après ski, Kamouraska, La pomme, la queue et les pépins, Pousse, mais pousse égal, Bonheur d’occasion, Les Boys 3, Congorama, Le guide de la petite vengeance, La capture et Route 132

Prix et distinctions :

compagne de l’Ordre du Canada, chevalière de l’Ordre national du Québec, Hommage Rideau, Gémeaux hommage, hommage de la Soirée des Masques, Prix Gascon-Thomas, Prix Hommage Québecor, chevalière de l’Ordre des Arts et des Lettres de la République française, Prix du Gouverneur général pour les arts du spectacle et citoyenne d’honneur de la Ville de Montréal

Biographie

Janine Sutto était une actrice québécoise connue à travers la province. Elle a fait rire et pleurer des générations de Québécois et a su conjuguer carrière et vie de famille à une époque où la femme québécoise était avant tout une épouse et une mère. C’était une femme sans concession pour son art aussi bien que pour les siens, une aventurière dans l’âme dont les origines familiales – italiennes et alsaciennes – ont forgé une personnalité rayonnante et déterminée.

Janine Sutto a participé à l’aventure naissante de la télévision, après avoir prêté sa voix à certains personnages de feuilletons radiophoniques. À l’adolescence, elle a choisi le théâtre. Sa vie a été une suite ininterrompue de rôles à la radio, au théâtre, et au petit et au grand écran. Elle a joué dans le premier film québécois, Le père Chopin, aux côtés de Paul Guèvremont et Ovila Légaré. Soixante-cinq ans plus tard, en 2010, on a pu l’admirer dans le rôle de la grand-mère Carmelle dans le film Route 132. Elle a participé à de grands succès télévisuels : Les belles histoires des pays d’en haut, Moi et l’autre, Symphorien, Poivre et sel, Chop suey, Ent’Cadieux et bien d’autres.
Le parcours de cette grande dame fait défiler devant nos yeux toute l’histoire de notre cinéma et de notre télévision. Dans sa vie personnelle, c’est son rôle de mère d’une enfant lourdement handicapée qui l’a comblée, malgré le chagrin et les lourdes responsabilités. Elle a également donné la vie à une autre actrice bien connue du milieu, la talentueuse Mireille Deyglun. Janine Sutto s’est éteinte le 28 mars 2017, à 95 ans, après une longue et fructueuse carrière.

Logo Personnalités

Photographies

Entrevue Magazine

Lire l'entrevue complète

0/0