Aller au contenu principal

Gilles Pelletier

Parcours de vie

Nom Complet :
Gilles Pelletier
Date de naissance :
Lieu de naissance :

Saint-Jovite

Profession :

Comédien

Théâtre :

Le songe d’une nuit d’été (1945); Britannicus (1949); La nuit des rois (1956); Six personnages en quête d’auteur (1957); Les amants terribles (1966); Un simple soldat (1967); Cyrano de Bergerac (1974); À toi pour toujours, ta Marie-Lou (1974); Macbeth (1976); Gapi (1978); Les dix petits nègres (1985); Le retour (1992); Œdipe roi (1998); Jacques ou la soumission (2001); Peer Gynt (2003)

Télévision :

La famille Plouffe (1953); Cap-aux-Sorciers (1955-1958); La côte de sable (1960); Rue de l'Anse (1963); Le chevalier Tempête (1967); L'héritage (1987-1990); Cormoran (1990); La misère des riches (1990-1992); Sous un ciel variable (1995); Chartrand et Simonne (2000); Toute la vérité (2010-2014)

Cinéma :

The 13th Letter (1951); I Confess (1953); Poussière sur la ville (1968); Les vautours (1975); Gapi (1982); Portion d'éternité (1988); Jésus de Montréal (1989); Nelligan (1991); La grande séduction (2003); Les invasions barbares (2003); Daniel et les Superdogs (2004); L'âge des ténèbres (2007); Romaine par moins 30 (2009)

Prix et distinctions :

Prix Victor-Morin (1970); officier de l'Ordre du Canada (1989); Prix du Gouverneur général (1991); officier de l'Ordre national du Québec (1993); prix Denise-Pelletier (1998)

Autre passion :

La navigation

Biographie

Né à Saint-Jovite, en 1925, Gilles Pelletier se destine d'abord à une carrière de marin, puis s'intéresse à l'architecture. C'est sa sœur, la comédienne reconnue Denise Pelletier, qui l'incite à se diriger vers le monde de la scène durant les années 1940. Après avoir étudié les arts dramatiques, il fait ses débuts au théâtre dans Le songe d'une nuit d'été, en 1945, puis se voit offrir le rôle-titre dans Britannicus, en 1949. Au cours de sa carrière, il jouera dans une centaine de pièces.

En plus du théâtre, Gilles Pelletier s'intéresse de près au cinéma. Il participe à son premier film, une production américaine appelée The 13th Letter, en 1951. Plus tard, on le voit aussi dans plusieurs téléromans québécois, comme La famille Plouffe, Cap-aux-Sorciers, L'héritage, Sous un ciel variable et Cormoran. En 1964, il fonde la Nouvelle Compagnie théâtrale, qui deviendra, en 1998, le Théâtre Denise-Pelletier, en l'honneur de sa sœur décédée en 1976.

Logo Personnalités

Photographies

Entrevue Magazine

Lire l'entrevue complète

0/0