Aller au contenu principal

Gérard Poirier

Parcours de vie

Nom Complet :
Gérard Poirier
Date de naissance :
Lieu de naissance :

Montréal

Études :

Baccalauréat en pédagogie

Profession :

Comédien et metteur en scène

Principales émissions télévisées :

Beau temps, mauvais temps; La pension Velder; Opération-mystère; Radisson; Joie de vivre; Ouragan; Filles d’Ève; Dans ma rue; De 9 à 5; D’Iberville; Symphorien; Des souris et des hommes; Du tac au tac; Le grenier; Le clan Beaulieu; Le temps d’une paix; Chez Denise; Les Plouffe; Le parc des braves; Manon; Laurier; Montréal ville ouverte; Scoop; Montréal P.Q.; 4 et demi; Les héritiers Duval; Moi et l’autre; Un gars, une fille; Mon meilleur ennemi; L’auberge du chien noir; Le bleu du ciel; Mémoires vives

Cinéma :

Le soleil des autres; Tiens-toi bien après les oreilles à papa; Quelques arpents de neige; Les beaux dimanches; Panique; Les Plouffe; Qui a tiré sur nos histoires d’amour?; Pellan; La ligne de chaleur; Bonjour monsieur Gauguin; Le grand mur de John Travelling; Nénette; Le grand zèle; Monsieur Ripois; Catherine Courage; Matusalem; Pendant ce temps; Le Clermont; Nuit de noces; Une nuit comme les autres; Reste avec moi; Henry

Théâtre :

Gérard Poirier a joué dans un nombre incalculable de pièces, dont celles de Guitry, Musset, Claudel, Giraudoux, Marivaux, Anouilh, Shakespeare, Lorca, Sartre, Camus, Beckett, Molière, Tchekhov, Ionesco, O’Neill, Shaw, Pinter, Goldstein, Albee.

Mises en scène (théâtre) :

Pas d’âge pour l’amour; Les portes claquent; Chat en poche; Assassins associés; La poudre aux yeux; Rêve d’une nuit d’hôpital; Le tout pour le tout; Le barbier de Séville

Pièce de théâtre (auteur) :

Berthe et Rose en Floride

Prix et récompenses :

Gémeaux, officier de l’Ordre national, Prix Gascon-Roux, Mérite du Français, Masque, chevalier de l’Ordre de la Pléiade, officier de l’Ordre national du Québec

Biographie

Comédien reconnu, partenaire recherché et estimé, travailleur infatigable, Gérard Poirier est une figure emblématique de la scène télévisuelle et théâtrale québécoise. D’abord voué à une carrière d’enseignant, Gérard Poirier délaisse rapidement le cadre routinier qu’impose cette profession pour laisser libre cours à sa passion : le théâtre. Après quelque temps passé à faire du théâtre amateur avec sa troupe, la Compagnie des sept, il fait son entrée à Radio-Canada où il connaît un succès vif et rapide. Sa prestance, son allure séduisante, son impeccable diction et son grand talent lui donnent accès à tous les premiers rôles de l’époque.

Gérard Poirier multiplie dès lors les apparitions à la télévision et au téléthéâtre : Beau temps, mauvais temps, La pension Velder, Radisson, Le gardien, Les beaux dimanches, Du tac au tac, Le parc des braves, Mon meilleur ennemi… Parallèlement, il s’associe au Théâtre du Rideau Vert, où il se voit confier les rôles majeurs de la dramaturgie. Plus tard dans sa carrière, il devient professeur au Conservatoire d’art dramatique de Montréal et pratique à l’occasion la mise en scène. Récemment, il tenait un rôle principal marquant dans le court métrage sélectionné aux Oscars, Henry, de Yan England.

Logo Personnalités

Photographies

Entrevue Magazine

Lire l'entrevue complète

0/0