Aller au contenu principal

Béatrice Picard

Parcours de vie

Nom Complet :
Béatrice Picard
Date de naissance :
Lieu de naissance :

Montréal

Profession :

Comédienne

Théâtre :

La maison de Bernarda; Un simple soldat; Le temps des lilas; Bousille et les justes; Au retour des oies blanches; Le coup de l’étrier; Avant de t’en aller; Le contrat; La mort d’un commis voyageur; Bonne fête maman; À vos souhaits; Les belles-sœurs; Tel père, tel fils; La course au ténor; Bonjour, là, bonjour; Le blues du toaster; Un mari idéal; Un cadeau du ciel; Fleurs d’acier; Trois femmes grandes; Les reines; Huit femmes; L’avare; La journée des dames; La persistance du sable; S’embrasent; Peter et Alice; Harold et Maude.

Télévision :

Le survenant; Je vous ai tant aimé; Filles d’Ève; Rue de l’Anse; Monsieur Lecoq; Le bonheur des autres; Cré Basile; Le monde de Marcel Dubé (Médée); Symphorien; Les Berger; Du tac au tac; Frédéric; Les Brillant; Les grandes marées; La vie promise; Manon; Avec un grand A; Sous un ciel variable; Virginie; Un gars, une fille; Caserne 24; Catherine; Bye bye; District 31.

Cinéma :

Ave Maria, L’initiation, Il était une fois dans l’Est, Le sourd dans la ville, Mourir, Cargo, Les filles aux allumettes, Le nèg’, Le golem de Montréal, Idole instantanée, Dans les villes, Ma tante Aline.

Doublage :

Des dizaines de productions, dont Heidi, Les Pierrafeu, Les Simpson, La Belle et la Bête, Destination Lune, Retour à Brooklyn et La véritable histoire du petit chaperon rouge.

Prix et récompenses :

Miss Radio-Télévision du Gala des splendeurs, membre de l’Ordre du Canada, intronisation à la Promenade des stars de Montréal, officière de l’Ordre national du Québec.

Biographie

Née en 1929 à Montréal, Béatrice Picard est une comédienne au visage on ne peut plus familier dans l'univers des arts et spectacles québécois. Pour les plus jeunes, sa voix rappelle Marge, la mère de famille dans la version québécoise de la série américaine populaire Les Simpson, ou la mère de Sylvie dans Un gars, une fille. Pour les plus vieux, elle est tantôt Angélina du Survenant, tantôt madame Bellemare de Symphorien. Au fil des rôles qui ont marqué ses 60 ans de carrière, on l'a vue parfois bouleversante, drôle ou détestable, mais toujours surprenante.

C'est au cours des années 1940, alors qu'elle étudie en France, que Béatrice Picard voit ses premières pièces de théâtre. Dès lors, c'est le coup de foudre. De retour au Québec, elle touche tour à tour à la radio, au théâtre, à la télévision, au chant, au doublage, puis au cinéma, se faisant remarquer dans plusieurs rôles, dont celui d'Alice dans Cré Basile et de la vieille dame dans la série Avec un grand A. Ayant joué maintes fois les mégères au théâtre et prêté sa voix à d'innombrables personnages, elle est une actrice indémodable, dont le talent n'a pas d'âge.

Logo Personnalités

Photographies

Entrevue Magazine

Lire l'entrevue complète

0/0