Aller au contenu principal

Andrée Lachapelle

Parcours de vie

Nom Complet :
Andrée Lachapelle
Date de naissance :
Profession :

Comédienne

Passe-temps :

Lecture, musique, voyages

Théâtre :

Crimes et châtiment; Ces dames aux chapeaux verts; Les beaux dimanches; Au retour des oies blanches; Huis clos; Bilan; Les Troyennes; Un tramway nommé désir; La cerisaie; L’homme éléphant; Les dernières fougères; Lettres d’amour; Les reines; Les bonnes; Soudain l’été dernier; Albertine en cinq temps; Le passage de l’Indiana; Rêves; Titanica, la robe des grands combats; Les règles du savoir-vivre; Les girls arrivent en ville; Les fleuves profonds; Incendies; Les femmes savantes; Une maison de poupée; Oh les beaux jours; Sonate d’automne; La belle et la bête; L’éclipse

Cinéma :

La corde au cou, YUL 871, Bilan, Les beaux dimanches, Cher papa, Les beaux souvenirs, À corps perdu, Jésus de Montréal, Dans le ventre du dragon, Nelligan, Comme un voleur, Léolo, Un même sang, Cap Tourmente, Littoral, La pension des étranges, Le secret de ma mère, Le météore

Télévision :

14, rue de Galais; Filles d’Ève; Rue des Pignons; Le monde de Marcel Dubé; Entre midi et soir; Louise et Marcel; Le temps d’une paix; Monsieur le ministre; La maison Deschênes; Scoop; Avec un grand A; Le volcan tranquille; Mon meilleur ennemi; L’héritière de Grande Ourse; L’auberge du chien noir; La galère

Prix et récompenses :

Officière de l’Ordre national du Canada, prix Guy-L’Écuyer, prix Génie de la meilleure actrice dans un rôle principal, prix Gémeaux de la meilleure interprétation pour un premier rôle féminin dans une émission ou une série dramatique, chevalière de l’Ordre national du Québec, Prix du mérite français dans la culture

Biographie

Andrée Lachapelle naît en 1931 à Montréal. Enfant, elle participe aux pièces de théâtre amateur de ses frères et sœurs plus âgés, qui lui permettent de réciter de petits poèmes entre les scènes. Après avoir étudié la diction, puis le théâtre au Studio XV, elle se produit pour la première fois sur scène au début des années 1950. L'invention de la télévision, en 1952, influe grandement sur sa carrière en lui permettant de participer à plusieurs téléthéâtres, puis, bien des années plus tard, à des téléromans comme La galère ou L'auberge du chien noir.

Andrée Lachapelle est une actrice appréciée pour sa beauté, son élégance et sa douceur. Elle a d'ailleurs souvent joué les bourgeoises distinguées, les mères, les amoureuses ou les religieuses au théâtre. Toutefois, ses rôles les plus marquants restent l'Albertine sexagénaire, déprimée et plaintive, d’Albertine en cinq temps, de Michel Tremblay, et la mère mourante d'Incendies, de Wajdi Mouawad. Maintes fois récompensée pour son travail, elle a aussi enseigné la lecture à l'École nationale de théâtre.

Logo Personnalités

Photographies

Entrevue Magazine

Lire l'entrevue complète

0/0