Imprimer cette page

Jeudi 7 août 2008 12:56 MTL

Musique

Mise à jour le jeudi 5 juillet 2007 à 9 h 34
Envoyer à un ami

Justice

Avril Lavigne, plagiaire?

Le 3 mai dernier, la star canadienne Avril Lavigne recevait un prix pour avoir vendu deux millions d'albums en Asie.

Photo: AFP/Mike Clarke

Le 3 mai dernier, la star canadienne Avril Lavigne recevait un prix pour avoir vendu deux millions d'albums en Asie.

La chanson à succès Girlfriend de la star ontarienne Avril Lavigne ressemble à I wanna be your boyfriend (1979), un vieux succès du groupe The Rubinoos, reprochent ses deux compositeurs.

Les Américains Tommy Dunbar et James Gangwer signalent, par exemple, que le refrain de leur chanson comprend les paroles hey, hey, you, you, I wanna be your boyfriend. Les plaignants font remarquer que celui de la chanson d'Avril Lavigne comprend hey, hey, you, you, I don't like your girlfriend.

Leur avocat reconnaît qu'il existe certaines différences, mais souligne que le coeur et l'âme des deux chansons sont identiques.

Faux, dit son agent

Cette poursuite est sans fondement, rétorque l'agent d'Avril Lavigne, Terry McBride. Elle ne représente qu'une « forme juridique d'extorsion », à son avis.

Terry McBride se dit toutefois prêt à régler à l'amiable si les frais engendrés par la défense sont trop élevés.

Une autre chanteuse que représente l'agent, la Canadienne Sarah McLachlan, a fait l'objet d'une poursuite similaire, il y a une décennie. Terry McBride avait dû engager des frais juridiques de quelque 500 000 $ pour remporter la victoire.

Avril et les accusations de plagiat

En juin, la chanteuse canadienne Chantal Kreviazuk a déclaré qu'Avril Lavigne s'était attribué le crédit d'une de ses chansons, Contagious. Mme Kreviazuk a depuis retiré ses propos.

Un des auteurs de succès comme Sk8er boi et I'm with you, la Britannique Lauren Christie, a aussi reproché à Avril Lavigne d'avoir seulement changé « un mot ici et là ». Toutefois, la chanteuse canadienne affirme avoir composé la mélodie et les paroles avec Lauren Christie.