Jeudi 16 janvier 2014 15 h 46 HNE

Logo Radio-Canada

Cinéma Prix Jutra

Ce qu'il faut pour vivre gagnant

Mise à jour le lundi 30 mars 2009 à 13 h 54

Les trophées Jutra de l'industrie du cinéma québécois ont été remis dimanche soir à Montréal. Animée par la comédienne Karine Vanasse, cette 11e soirée était diffusée à la télévision de Radio-Canada.

Consultez notre section spéciale pour voir extraits, albums photos, entrevues, etc.

Ce sont les films Ce qu'il faut pour vivre et Borderline qui se sont partagé presque tous les plus prestigieux honneurs de cette soirée. Ils ont remporté chacun trois trophées.

Contrairement à ce qui arrive habituellement, les Jutra du meilleur film et de la meilleure réalisation ont couronné deux productions différentes.

Ce qu'il faut pour vivre

Le prix du meilleur film a été décerné à Ce qu'il faut pour vivre, de Benoît Pilon. Il était en nomination dans cinq catégories, dont celles du meilleur scénario et de la meilleure réalisation.

Ce qu'il faut pour vivre

Photo: Séville Pictures

Ce qu'il faut pour vivre

Ce qu'il faut pour vivre s'est aussi vu décerner le Jutra du meilleur scénario, soulignant le travail de Bernard Émond, avec la participation du réalisateur Benoît Pilon. L'acteur inuit Natar Ungalaaq a reçu le Jutra du meilleur acteur pour son rôle dans ce film.

Jean-Hugues Anglade et Isabelle Blais dans Borderline

Photo: TVA Films

Jean-Hugues Anglade et Isabelle Blais dans Borderline

Borderline

Pour sa part, Borderline a remporté le Jutra de la meilleure réalisation. Ainsi, Lyne Charlebois est devenue la première femme dans l'histoire des Jutra à être récompensée dans cette catégorie.

Ce film a également reçu deux autres prix. Isabelle Blais est repartie avec le Jutra de la meilleure actrice et Angèle Coutu a été nommée meilleure actrice de soutien.

Le personnage de Babine

Vincent-Guillaume Otis joue Babine, le fou du village.

Babine

Même s'il n'a remporté dimanche qu'un seul Jutra, celui pour la meilleure musique, Babine est le film qui a remporté le plus grand nombre de trophées en comptant les prix remis hors antenne jeudi dernier. Réalisé par Luc Picard, il a été inspiré de l'oeuvre du conteur Fred Pellerin.

Encore des gagnants

Le trophée du meilleur acteur de soutien a quant à lui été remis à Normand D'Amour pour son rôle dans Tout est parfait.

Malgré sept nominations, C'est pas moi, je le jure! s'est contenté du Jutra de la meilleure direction de la photographie.

Le Jutra du meilleur documentaire a été décerné au film Sous la cagoule, un voyage au bout de la torture, de Patricio Henriquez. Le noeud cravate de Jean-François Lévesque a reçu un prix comme meilleur film d'animation. Le Billet-d'or a été remis à Cruising Bar 2.

Fernand Dansereau

Photo: © Jean Demers

Fernand Dansereau

Hommage à Fernand Dansereau

Par ailleurs, la Soirée des Jutra a souligné l'oeuvre du réalisateur, producteur et scénariste Fernand Dansereau en lui remettant le prix du Jutra-hommage.

Né en 1928 à Montréal, Fernand Dansereau est entré à l'ONF en 1955. Il y a exercé à peu près tous les métiers, soit scénariste, réalisateur, producteur et responsable de la production française.

C'est en 1965 qu'il a réalisé son premier long métrage, Le festin des morts. À partir de 1968, il a exercé son métier de réalisateur dans le secteur privé. Depuis ce temps, il a signé une quarantaine de films en tant que réalisateur et en a produit presque autant.

Au cours des dernières décennies, il s'est consacré davantage à la télévision. Il a notamment scénarisé le téléroman Le parc des Braves. Fernand Dansereau a également adapté au petit écran Les filles de Caleb.

Les lauréats de la 11e Soirée des Jutra

  • Meilleur film: Ce qu'il faut pour vivre
  • Meilleure réalisation: Lyne Charlebois, Borderline
  • Meilleur acteur: Natar Ungalaaq, Ce qu'il faut pour vivre
  • Meilleure actrice: Isabelle Blais, Borderline
  • Meilleur acteur de soutien: Normand D'Amour, Tout est parfait
  • meilleure actrice de soutien: Angèle Coutu, Borderline
  • Meilleur scénario: Bernard Émond avec la participation de Benoît Pilon, Ce qu'il faut pour vivre
  • Meilleure direction de la photographie: André Turpin, C'est pas moi, je le jure!
  • Meilleure musique: Normand Corbeil et Serge Fiori, Babine
  • Meilleur documentaire: Sous la cagoule, un voyage au bout de la torture, Patricio Henriquez
  • Meilleur film d'animation: Le noeud cravate, Jean-François Lévesque
  • Meilleur court/moyen métrage: Next floor, Denis Villeneuve
  • Jutra-billet d'or: Cruising Bar 2, Robert Ménard et Patrick Roy
  • Jutra-hommage: Fernand Dansereau

Radio-Canada.ca avec Presse canadienne

Besoin d'aide?