Imprimer cette page

Jeudi 7 août 2008 12:56 MTL

Cinéma

Mise à jour le samedi 7 avril 2007 à 20 h 46
Envoyer à un ami

La Lâcheté

Un film controversé

Le film « La lâcheté » a suscité émotions et controverse à Shawinigan.

Un nouveau film québécois qui prend l'affiche cette semaine soulève émotions et controverse à Shawinigan en Mauricie.

La Lâcheté raconte le meurtre d'une adolescente, Denise Therrien, en 1961. Mais la famille de la victime est contrariée, car le cinéaste ne s'est basé que sur la version du meurtrier qui plaide son innocence.

Robert Therrien avait 4 ans lorsque sa soeur Denise a été enlevée et tuée par Marcel Bernier, un fossoyeur de Shawinigan. Il trouve difficile que son histoire soit exploitée au cinéma 46 ans plus tard. « Tu ne peux pas vraiment mettre un plaster dessus », raconte-t-il.

Robert Therrien avait 4 ans quand sa soeur Denise a été assassinée.

Quand il regarde la publicité du film dans un journal, il n'en revient pas de voir l'inscription « histoire vraie ». La famille Therrien reproche au film d'être basé uniquement sur la version de Marcel Bernier, qui prétend ne pas être le meurtrier tout en s'accusant de lâcheté.

« Dans cette version-là, ils disent que le coupable serait peut-être encore quelque part », rapporte M. Therrien, qui aimerait bien que la poussière retombe pour de bon sur cette triste histoire.

Pour sa défense, le réalisateur Marc Bisaillon affirme qu'il n'a fait que privilégier la version de Marcel Bernier. « Il a dit: ce n'est pas moi le criminel, mais je suis coupable de lâcheté. Alors je me suis dit qu'importe si c'est vrai, c'est le thème qui m'intéressait », explique-t-il.