Jeudi 7 août 2008 12:56 MTL

Cinéma

Mise à jour le mercredi 7 juin 2006 à 8 h 39
Envoyer à un ami

Tournage

J'ai serré la main du diable: un «statement politique»

Romeo Dallaire et Roy Dupuis

Romeo Dallaire et Roy Dupuis

Doté d'un budget de 10 millions de dollars, l'adaptation cinématographique du livre choc du général à la retraite Roméo Dallaire sera un « film sur un désastre humain », a-t-il déclaré.

Le tournage du film qui relate la difficile expérience du militaire canadien lors du génocide rwandais de 1994 débute à la mi-juin à Kigali, la capitale. L'auteur de J'ai serré la main du diable - La faillite de l'humanité au Rwanda y a alors dirigé la mission des Casques bleus de l'ONU.

Roy Dupuis: troisième général Dallaire

Le Québécois Roy Dupuis est le troisième acteur à incarner Roméo Dallaire. Avant lui, l'Américain Nick Nolte (Hotel Rwanda) et Guy Thauvette (Un dimanche à Kigali) ont rempli ce rôle.

On lui a proposé de relever ce défi il y a un mois. Comment se prépare-t-il? « Il y a beaucoup d'information dans le livre, déclare Roy Dupuis. J'ai aussi accès à Roméo Dallaire. Je vais travailler le personnage avec ce que je perçois de l'homme. Il a été transformé par le Rwanda. »

Un « statement politique »

Le Canadien Roger Spottiswoode réalisera Shake hands with the devil. Auteur de nombreux films hollywoodiens à succès, il a notamment travaillé avec les Arnold Schwarzenegger, Willem Dafoe, Mel Gibson, Robin Williams, Tom Hanks et Susan Sarandon.

Le film sera un « statement politique », prévient son producteur, le Canadien Michael Donovan. Celui-ci a produit Bowling for Columbine, réalisé par l'Américain Michael Moore.