Jeudi 7 août 2008 12:56 MTL

+ d'arts et spectacles

Mise à jour le mercredi 19 avril 2006 à 14 h 20
Envoyer à un ami

Théâtre

La fondatrice du Rideau Vert s'éteint à 93 ans

Le Québec vient de perdre une grande figure du milieu théâtral. Mercedes Palomino, fondatrice du Théâtre du Rideau Vert, est morte mardi soir chez elle. Elle avait 93 ans.

En compagnie de la comédienne Yvette Brind'Amour, Mercedes Palomino a été à la direction de son théâtre pendant plus d'un demi-siècle.

Deux carrières de front

Née en Espagne, elle déménage d'abord en Argentine, puis au Pérou, avant d'arriver à Montréal, en 1947. Elle fonde très rapidement le Théâtre du Rideau Vert. Ensuite, elle entre au service international de Radio-Canada, section de langue espagnole. Durant quinze ans, elle mènera de front deux carrières.

Le 17 février 1949, le Théâtre du Rideau Vert présentait sa première production.

Avec Yvette Brind'Amour

Par elle, le public québécois découvre ses auteurs. Mercedes Palomino favorise l'éclosion du théâtre de Marie-Claire Blais, Françoise Loranger, Gratien Gélinas, Michel Tremblay, Antonine Maillet, et beaucoup d'autres. Elle ouvre aussi son théâtre aux auteurs et artistes étrangers et fait connaître les créateurs québécois en Europe et en Russie.

Elle a aussi attiré au Rideau Vert des visiteurs prestigieux, de grands noms tels que Madeleine Renaud, Jean-Louis Barrault, Madeleine Robinson, Michel Lonsdale et Giovanni Poli.

« Elle est le coeur et la raison, la chair et la colonne vertébrale, la force et l'âme du Théâtre du Rideau Vert. »
- Pierre Curzi.

Parmi les grands moments de son théâtre, on se souvient entre autres de la présentation de La sagouine d'Antonine Maillet et de celle des Belles-Soeurs de Michel Tremblay.

Une vie riche en honneurs

Elle a aussi été présidente du Centre international canadien du Théâtre (1970-1971), membre du bureau des Gouverneurs de l'École nationale de Théâtre du Canada (1969-1982), présidente de l'Association des Directeurs de Théâtre (1971-1985) et présidente des Théâtres associés (1986-2003).

Son apport à la vie culturelle québécoise lui a valu plusieurs prix et hommages de nos gouvernements et organismes culturels.

Le Théâtre du Rideau Vert a connu des moments difficiles au cours des dernières années, traversant une crise financière et perdant son directeur général, Serge Turgeon, décédé subitement le 19 mai 2004, à l'âge de 58 ans.

* Radio-Canada n'est aucunement responsable du contenu des sites externes