Jeudi 7 août 2008 12:56 MTL

+ d'arts et spectacles

Mise à jour le lundi 19 décembre 2005 à 11 h 29
Envoyer à un ami

Décès de Marc Favreau

Un hommage au Sol et unique

Sol

Luc Lavigne/Radio-Canada

Le comédien, dramaturge et monologuiste Marc Favreau, créateur de Sol, est mort samedi d'un cancer virulent à l'âge de 76 ans à l'hôpital Notre-Dame de Montréal.

Marc Favreau incarnait le personnage du célèbre clochard depuis la fin des années 50, d'abord dans une série pour enfants à la télévision de Radio-Canada, puis sur scène.

Ses textes à la fois naïfs, poétiques et humoristiques ont fait le bonheur du public, aussi bien au Canada qu'en Europe francophone.

Marc Favreau était venu au théâtre en faisant des décors pour le Théâtre du Nouveau Monde (TNM), dans les années 50.

Jusqu'à tout récemment, il présentait encore un spectacle, et il devait donner d'autres représentations à compter de février.

Lire l'article de Josée Bilodeau, réalisé il y a quelques mois.

L'Académie québécoise du théâtre lui a rendu hommage dimanche soir dans le cadre de la Soirée des Masques.

Sa mort a semé la consternation dans la communauté artistique. Ses collègues et amis se souviendront particulièrement de son amour des mots et de son imagination débordante.

Quelques notes biographiques

  • Marc Favreau, né le 9 novembre 1929 à Montréal, fait ses études à l'Académie Querbes d'Outremont et à l'université Sir Georges William, aujourd'hui devenue l'université Concordia. Il se destine à la réalisation de décors de théâtre.
  • En 1954, il débute comme comédien professionnel au TNM dans le « Don Juan » de Molière, où il tient rôle de Pierrot. Au même moment, il fait ses débuts à la télévision dans « Le Survenant » et dans « 14, rue de Galais ».
  • Sol et Gobelet

    L'émission Sol et Gobelet

  • Après un séjour à Paris, il tient le rôle de Sol dans les émissions « Bim et Sol » qui sont diffusées dans le cadre de La Boîte à Surprise, à Radio-Canada, à partir de 1958. L'émission devient plus tard « Sol et Bouton » puis « Sol et Gobelet », qui prendra fin en 1972.
  • Par la suite, il reprend le personnage sur différentes scènes du Québec, de la France, de la Belgique et d'autres pays francophones. En parallèle, il réalise quelques albums, dont « Je mégalomane à moi-même », en 1977.
  • Il est décoré de nombreux prix et fait l'objet de plusieurs nominations, notamment celles de Chevalier de l'Ordre national du Québec en 1995 et Officier de l'Ordre du Canada en 2003.
  • Citations « estradinaires » de Sol et de Favreau

    Marc Favreau

  • « On a beau avoir fait le sot toute sa vie, le plus dur c'est le dernier moribond. »
  • « Si tous les poètes voulaient se donner la main, ils toucheraient enfin des doigts d'auteur! »
  • « La vanille appartient à ceux qui se lèvent tôt; il faudrait écrire ça tous les soirs dans son cornet. » (Le Devoir, 14 février 1975)
  • « C'est vermouilleux! »
  • « J'assomme mes responsabilités. »
  • « J'aime les rôles de composition et... de décomposition. J'aime jouer les loques, les farfelus, les détraqués. J'aime les personnages poussés à l'extrême. » (Le Petit Journal, 08 novembre 1970)
  • « Le langage de Sol est enfantin, il déforme les mots, il prend des mots pour d'autres, il se sert des contresens. Il n'y a pas de recette, j'y vais à l'instinct quand je fais travailler ce personnage. Verbalement, c'est une entreprise de démolition et en même temps de poétisation. Sol fait la chasse à l'hippodrome, se sert d'un frigiditateur... Rien chez lui n'est normal. » (Le Devoir, 26 janvier 1973)
  • « Je dessine avec les mots. »