Toronto pourrait utiliser le manège militaire du parc Moss comme refuge pour sans-abri

Un sans-abri dort dans la rue à Toronto le 31 décembre 2017. Photo : Radio-Canada/Muriel Draismaa/CBC News

La Ville de Toronto met en place un comité sur l'hébergement. Le maire John Tory a fait le point mercredi matin sur la crise qui semble sévir chez les personnes sans logement et il a présenté les nouvelles mesures qui seront prises. Un septième centre d'hébergement hivernal sera ouvert.

Le manège militaire du parc Moss est envisagé pour abriter le septième centre d'hébergement. Cet endroit offrirait 100 nouvelles places.

John Tory a d'abord rappelé que la demande dans les refuges a augmenté de 30 % et que la Ville est en train d'ouvrir 400 places de plus.

Le centre Better Living est ainsi passé d'une capacité d'accueil de 110 lits à 140 lits.

Le maire a également visité trois refuges mardi soir. Il a abordé les problèmes touchant les personnes ayant des troubles de santé mentale ainsi que les réfugiés. Selon lui, Toronto est principalement touchée par une crise en santé mentale.

Le maire demande une rencontre d'urgence avec la province afin de résoudre ce qu'il décrit comme étant une « situation critique ».

De son côté, la conseillère municipale Ana Bailao a affirmé que 10 nouveaux refuges sont nécessaires dans un avenir proche pour répondre aux besoins des sans-abri. « La stratégie nationale sur le logement doit être mise sur pied au plus vite », croit-elle.