Affaire Rozon : Juste pour rire rachète la bande dessinée Victor

Victor, une bande dessinée réalisée à l'occasion du 35e anniversaire de Juste pour rire   Photo : Anne-Josée Cameron

La jeune maison d'édition de Québec BerBer 13-13 évitera finalement la faillite grâce à une entente signée juste avant Noël avec le groupe Juste pour rire. Victor, la bande dessinée créée à l'occasion du 35e anniversaire de l'entreprise, a été boudée à la suite des allégations d'agressions sexuelles visant son fondateur, Gilbert Rozon.

Un texte d'Anne-Josée Cameron

L'entente signée entre le groupe Juste pour rire et BerBer 13-13 stipule que les exemplaires restants de la bande dessinée Victor seront tout simplement rachetés par l'entreprise montréalaise.

Au total, Juste pour rire récupérera environ 2000 exemplaires de la bande dessinée. « On leur a fait parvenir une facture qui exprimait le montant qu'on jugeait nécessaire », explique le cofondateur de BerBer 13-13 Jean-Philippe Bergeron.

Juste pour rire a accédé à nos demandes, donc on va recevoir un montant de dédommagement. Vraiment, Juste pour rire a été diligent dans tout ce processus.

Jean-Philippe Bergeron, cofondateur de BerBer 13-13

Les éditeurs Jean-Philippe Bergeron et Damien Berger   Photo : Anne-Josée Cameron

Après des discussions, les deux entreprises se sont finalement entendues : Juste pour rire paiera les bandes dessinées au prix de l'impression, ce qui permettra à BerBer 13-13 de rembourser les frais engagés pendant la dernière année.

On a quand même des dettes qu'on avait contractées pour les dernières années. L'année 2016, on a produit plusieurs titres, donc on va rembourser une bonne partie de nos dettes. Ça nous permet de maintenir le cap pour 2018.

Jean-Philippe Bergeron, cofondateur de BerBer 13-13

Reprendre son souffle

Les artisans de BerBer 13-13 espèrent maintenant poursuivre leur rêve et s'implanter davantage dans le monde de l'édition québécoise.

Il faut dire que la parution d'un précédent article racontant leurs déboires avec Juste pour rire a suscité l'intérêt d'autres entreprises. Certaines auraient démontré de l'intérêt pour un investissement dans la petite maison d'édition consacrée à la bande dessinée fantastique.

« Il est encore trop tôt pour annoncer quoi que ce soit, mais 2018 s'annonce bien », affirme Damien Berger, cofondateur de BerBer 13-13.

BerBer 1313 compte publier deux livres en 2018, dont le troisième tome du Bouddha brisé.