Black Girl Magic en résidence à la maison McLuhan à Edmonton

Nasra Adem, poétesse lauréate des jeunes à Edmonton et membre du groupe Black Girl Magic.   Photo : Nasra Adem

La maison historique de Marshall McLuhan, l'une des plus vieilles demeures de la capitale albertaine, est entre les mains de Black Girl Magic, un regroupement artistique de quatre jeunes femmes noires.

Un texte de Marie-Ève DuSablon


La maison, construite en 1912 et achetée en 2012 par Arts Habitat Edmonton, est devenue il y a un an un mini-musée, mais aussi un lieu de création pour les artistes d'Edmonton.

Tous les premiers mercredis du mois, de 17 h à 20 h, le public est invité à visiter cette maison et à admirer les photos d'enfance de Marshall McLuhan, un grand théoricien des communications et des médias.

La maison historique du grand théoricien Marshall McLuhan. Photo : Radio-Canada/Marie-Ève DuSablon

La maison est aussi offerte gratuitement chaque année à un regroupement d’artistes en résidence. Le salon, situé au même étage, peut servir comme lieu de rassemblement artistique.

Le troisième étage, quant à lui, est constitué des trois bureaux utilisés par le personnel du festival de poésie de la ville.

C’est tout juste derrière la maison que la magie s’opère. On y trouve un garage transformé en studio et en lieu de création.


Le regroupement Tennis Club

Tennis Club Photo : Radio-Canada/Marie-Ève DuSablon

Pour la première année, le collectif Tennis Club, composé d’Alyson Davies, Megan Gnanasihamany, Morgan Melenka, Renée Perrott et Marie Winters, a profité des lieux.

Celles-ci étaient dans une situation précaire, sur le point de perdre leur ancien studio.

C’était tellement une chance d’être en résidence à la maison McLuhan. Nous avons pu travailler librement dans un grand espace.

Megan Gnanasihamany, artiste

Pendant son année en résidence à la maison McLuhan, le regroupement a eu la chance de créer plusieurs grandes œuvres, dont un char allégorique qui a fait plusieurs défilés, notamment dans les municipalités de Saint-Paul, de Drumheller et d'Edmonton.

Son legs sera une peinture murale à l’effigie de la mère de Marshall McLuhan, Elsie McLuhan, actrice et oratrice.


Place au Black Girl Magic

Nasra Adem   Photo : CBC

Les membres de Tennis Club quitteront leur royaume dans deux semaines pour laisser la place au Black Girl Magic, composé de Nasra Adem, Karimah, Medgine Mathurin Mpoe Mogale et Shima Robinson, un regroupement de jeunes femmes noires oeuvrant dans plusieurs domaines artistiques.

« J’avais besoin de m’entourer de ces femmes, mes femmes préférées de la ville, qui me permettent d’être moi et avec lesquelles je peux discuter des réalités et des traumatismes que nous avons connus, mais aussi tout simplement rire », affirme Nasra Adem, poète officielle pour les jeunes d'Edmonton.

Ce nouveau regroupement n’est pas passé inaperçu lors de son passage au tout premier festival Black Arts Matter et au festival SkirtsAfire, qui souligne la contribution des femmes dans le milieu des arts.

Il était devenu temps de trouver un espace de création.

Je ne savais pas qu’un endroit du genre pouvait exister. C’est complètement fou!

Nasra Adem, artiste
Karimah a fait partie de l'émission populaire « La Voix ». Photo : Radio-Canada/Marie-Ève DuSablon

L’artiste francophile, connu sous son nom d’artiste de Karimah, qui s’est démarquée cette année avec sa participation à l’émission La voix au Québec, fait partie du groupe.

« Il ne faut pas penser que nous pouvons créer et nous créer une carrière seule. Il faut collaborer pour notre santé mentale, pour tout simplement sortir de notre bulle. »

Black Magic Girl aimerait créer un spectacle multidisciplinaire, où une conversation sur l’avenir de la femme noire serait abordée.