Le centre de santé de la Côte-Nord veut éliminer la liste d'attente pour un médecin de famille

Dr Roger Dubé, directeur adjoint des services professionnels et de l’enseignement universitaire au Centre intégré de santé et de services sociaux de la Côte-Nord Photo : Radio-Canada/Benoit Jobin

Le nombre de patients en attente d'un médecin de famille diminue sur la Côte-Nord.

Il y a actuellement 3 350 personnes inscrites au guichet d'accès à un médecin de famille, ce qui représente 1 150 patients de moins qu'à pareille date l'an dernier.

« On veut s’engager à vider le guichet d’accès pour l’ensemble de la Côte, plus particulièrement pour la Manicouagan », explique le directeur adjoint des services professionnels et de l’enseignement universitaire au centre de santé, Dr Roger Dubé.

En 2016, 14 nouveaux omnipraticiens sont arrivés dans la région. Puisqu’ils sont plus nombreux, les médecins passent moins de temps à l'hôpital et peuvent se consacrer davantage à leurs patients en clinique.

Les médecins ont plus de temps pour faire de la prise en charge. Ça a un impact direct. Il y a aussi vraiment une volonté de la part des médecins de prendre la population en charge.

Dr Roger Dubé, directeur adjoint des services professionnels et de l'enseignement universitaire au Centre intégré de santé et de services sociaux sur la Côte-Nord

Patients en attente d'un médecin de famille sur la Côte-Nord (janvier 2017)

  • Haute-Côte-Nord et Manicouagan : 2 317
  • Port-Cartier : 186
  • Sept-Îles : 446
  • Minganie : 44
  • Basse-Côte-Nord : 25
  • Fermont : 329

Source : Centre intégré de santé et de services sociaux de la Côte-Nord

Priorité aux patients avec des maladies chroniques

Le CISSS de la Côte-Nord réfère d’abord les cas les plus lourds.

« Ce qu’il reste surtout dans le guichet d’accès, c’est quelqu’un qui a demandé accès à un médecin de famille, mais qui n’a pas de maladie chronique et qui ne prend pas de médicaments », poursuit Dr Roger Dubé.

Les personnes en meilleure santé doivent souvent attendre plusieurs années.

À ce jour, 75 % des Nord-Côtiers ont un médecin de famille. Certains attendent toujours, mais d’autres ne sont tout simplement pas inscrits au guichet d’accès.

Avec les informations de Marlène Joseph-Blais