Retour à MontréalPlus.caRetour à QuébecPlus.ca











Profil du sportProfil des athletesHoraires

Jeux olympiques - Cérémonie de clôture
Salt Lake salue les vrais
 
Yanick Cyr

24 février 2002 – Les athlètes et le sport ont été célébrés une dernière fois, dimanche soir à Salt Lake City. Le coeur des Jeux, les athlètes, ont eu l'honneur de parader en tête lors de la cérémonie de clôture où la diversité aura su rejoindre tout un chacun.

Une fois les athlètes entrés dans le stade, N'Sync est venu chanter un doucereux hymne national américain. Le patinage artistique était omniprésent pendant les performances de plusieurs chanteurs et musiciens. Le Canadien Kurt Browning, le Russe Kolic, sur un numéro de claquette, Scott Hamilton et Katarina Witt, sur la musique de Kiss, sont venus donner quelques coups de patin en l'honneur de leurs successeurs.

Les membres du groupe Kiss ont pris quelques années et quelques kilos. Leurs costumes ne leur siéent plus aussi à merveille que par le passé, mais l'enthousiasme que soulève leur interprétation de «I Wanna Rock'n Roll All Night and Party Every Day» n'a pas pris une ride. Quant à la déesse allemande du patinage artistique, elle vieillit comme elle a grandi... en beauté.

Les enfants lumières de la cérémonie d'ouverture ont refait surface et poursuivi la soirée. Après la symbolique de la lumière est venue la symbolique de la passation des... Jeux olympiques. Les drapeaux grec et italien ont été hissés pour encadrer le drapeau olympique. Le maire de Salt Lake a remis le drapeau des Jeux au maire de Turin, prochaine ville-hôtesse des Jeux d'hiver en 2006. Les Italiens ont ensuite donné un avant-goût de leur culture avec un bref spectacle au cours duquel Irene Grandi, une chanteuse, est venue entonner quelques couplets d'une voix chaude aux accents latins.

Le reste du spectacle a été l'affaire d'autres patineurs artistiques et de chanteurs et chanteuses hétéroclites. Le bon vieux Willie Nelson, coiffé d'un chapeau Lucky Luke, a précédé de quelques numéros la blonde aux dessus cuirés, Christina Aguilera. La chanteuse pop a interprété une insipide chanson que seule sa tenue de cuir surpassait en médiocrité. Bon Jovi et un spectacle pyrotechnique ont rattrapé le tout et terminé cette soirée en crescendo.

Malgré tout, les athlètes ont semblé bien s'amuser dans les gradins. Après tout, ce sont eux le coeur des Jeux. Adieu et merci à Salt Lake, Catriona, Stéphane, Jean-Luc et aux athlètes de bonne volonté.

Rendez-vous à Turin.



Droits d'auteur Écrivez-nous! L'équipe de Radio-Canada à Salt Lake City retour en haut de la page