.  
Adaptation pour Internet :Danielle Beaudoin

Émission du 5 décembre 2003

ANDRÉ MATHIEU, CE MUSICIEN OUBLIÉ

Quand Alain Lefèvre a joué le Concerto de Québec d'André Mathieu cet automne avec l'Orchestre symphonique de Montréal, le public était enchanté. Pourtant, ce concerto composé par André Mathieu à l'âge de 13 ans, avait été oublié, comme toute l'œuvre de ce musicien prodige, qui a connu une fin de vie désastreuse. Depuis plusieurs années, Alain Lefèvre s'acharne à réhabiliter l'œuvre du grand musicien.

Journaliste : Achille Michaud
Réalisatrice : 
Esther Lapointe

 

Une découverte bouleversante pour André Lefèvre

Le pianiste Alain Lefèvre raconte que c'est en se promenant dans un corridor du Collège Marguerite-Bourgeois à Montréal qu'il a découvert André Mathieu : « J'entends une sœur jouer une pièce, je frappe à la porte et lui dis : "Qu'est-ce que vous jouez?" Elle me dit : "Ah ! mais c'est un compositeur de chez nous, j'ai une partition." Je regarde : Prélude romantique d'André Mathieu. Je suis bouleversé. Là j'ai les larmes aux yeux et la première phrase qu'elle me dit : "Oh! mais c'était un alcoolique paresseux." Et ça été le déclencheur pour moi. C'était une injustice. J'entends ce thème, ça me hante autant qu'un thème de Chopin et je me dis que c'est pas possible, on peut pas dire juste ça. »

Cet événement marquera la vie d'Alain Lefèvre parce qu'il s'agit d'un morceau de musique pour lui inédit, et parce qu'il est touché par le destin tragique d'André Mathieu. Il a cherché, au cours des 20 dernières années, à reconstituer l'œuvre du pianiste méconnu.

Alain Lefèvre explique que quelques années plus tard, il découvre la partition du Concerto de Québec, la réduction du fameux deuxième mouvement qui a servi pour le film québécois La Forteresse. Alain Lefèvre commence alors à travailler l'œuvre d'André Mathieu : « Ça a été treize mois de ma vie. J'ai fait au-delà de 700 corrections parce que tout avait été mal fait. C'est vrai, on voit dans l'écriture que tout va vite dans sa tête. Il est génial, alors il ne prend pas le temps de finir. Il y a des choses, des histoires extraordinaires. Par exemple, à un moment donné, il y a des partitions d'orchestre qui sont à la place des partitions de piano. »

Dans le reportage, Alain Lefèvre s'installe au piano et explique les corrections qu'il a faites et ce qu'elles révèlent sur l'œuvre d'André Mathieu : « Vous avez vu la puissance! Qu'un enfant de 13 ans ait déjà cette espèce d'idée d'aller du grave à l'aigu, c'est bouleversant! »

Un génie qui sombre dans la solitude

André Mathieu est né en 1929, à Montréal. Son père, Rodolphe, est un compositeur connu, l'un des meilleurs de sa génération. André n'a que quatre ans lorsqu'il compose et joue ses premiers morceaux. Quelques années plus tard, à Paris, les critiques le comparent à Mozart. À 12 ans, il remporte le premier prix au concours de composition marquant le centenaire de l'Orchestre philharmonique de New York. Pourtant, sans que l'on sache comment et pourquoi, Mathieu sombre dans la solitude, la tristesse et l'alcool au début de l'âge adulte.

Alain Lefèvre : « On dirait qu'autant cet homme a été génial jusqu'à 14 ans, autant il s'est acharné ensuite à détruire ce qu'il avait réalisé. Il a 14 ans. Le plus grand musicologue, Vuillermoz, dit de lui qu'il est probablement plus génial que ne l'était Mozart au même âge. Serge Rachmaninov, l'un des plus grands pianistes de l'époque, dit : "Il est plus génial que je ne le serai jamais." Il est au Québec, c'est trop. Tout va bien mais on n'est pas dans une société où on est capable d'assimiler ce génie, de contrôler, d'avoir l'encadrement que maintenant on peut avoir. Alors qu'est ce qui s'est passé, la guerre s'est déclarée, il a été mal dirigé. […] Je pense qu'il a été détruit par une société qui n'était pas capable de l'épauler. »

Mathieu est décédé en 1968 à l'âge de 39 ans. Alain Lefèvre ne l'a jamais vu jouer. Mais Zone libre a trouvé d'autres musiciens qui l'ont bien connu, comme André Asselin, par exemple. Pianiste de concert, il toujours joué du Mathieu tout au cours de sa carrière internationale. Dans le reportage, il interprète Les Mouettes, composé par Mathieu à l'âge de 9 ans. Vic Vogel, jazzman montréalais réputé, est aussi de la génération de Mathieu. C'est dans ces occasions, autour d'un piano, évidemment, qu'Alain Lefèvre reconstitue par bribes l'histoire du pianiste mystérieux.

Mathieu était déjà connu lorsque Vic Vogel a commencé sa carrière de musicien. Ils ont quelquefois improvisé ensemble dans des bars de jazz de Montréal. Convaincu de son talent, mais impuissant devant son désarroi, Vogel et un ami commun, André Morin, promettent à Mathieu, peu avant sa mort, qu'un jour ils le rendraient célèbre de par le monde.

Et c'est ainsi que pour l'une des rares fois de l'histoire, c'est au son d'une musique originale qu'ont lieu les cérémonies des Jeux olympiques à Montréal. C'est la musique d'André Mathieu. La vente du disque a été, selon Vic Vogel, le seul secteur rentable des Jeux de 1976!

À la mémoire d'André Mathieu

Nous sommes dans la salle de répétition de la Place des Arts cet automne pour une première à Montréal. Déjà, Alain Lefèvre a enregistré la pièce sur CD et joué le concerto avec l'Orchestre symphonique de Québec au printemps. Mais pourquoi se donne-t-il tant de mal? Pourquoi vouloir réhabiliter la mémoire de Mathieu ? Alain Lefèvre : « C'est une injustice et je n'aime pas l'injustice. Je ne suis pas Don Quichotte. Je veux faire ça. Je veux un jour entendre un pianiste de Stuttgart, Berlin, Londres, la Russie, de n'importe quel pays, dire qu'il va jouer le concerto de Mathieu. Ce serait la moindre des choses. »

La chef invitée, Keri-Lynn Wilson, prend maintenant connaissances de l'œuvre. Elle a participé à la décision de mettre ce morceau au programme, en sachant qu'il présentait certaines difficultés. Wilson est l'une des trois femmes chefs d'orchestre en Occident.

Un orchestre symphonique n'a que six heures de répétition pour apprendre un nouveau morceau. Autant savoir lire une feuille de musique! Dans le cas du Concerto de Québec, c'est la première fois, ce qui est rare, que la plupart des musiciens voient la partition. Mais peu importe, quand on est dans un orchestre symphonique, c'est qu'on est déjà un peu virtuose.

La salle est pleine ce dimanche 12 octobre à la Place des Arts à Montréal. La répétition générale a eu lieu tôt le matin. Les musiciens sont en place. Alain Lefèvre sait que l'œuvre de Mathieu n'a pas toujours fait l'unanimité. Mais il espère seulement que son interprétation fera renaître l'œuvre et donnera au public le goût d'en savoir plus sur son auteur.

 « Quand on sort de scène et qu'on sent que tout d'un coup le public a ressenti ce qu'on veut lui dire, à ce moment-là, on est bouleversé. Sur scène, il y a des fois quand on a ces quelques secondes d'éternité où tout fonctionne, on peut mourir. Il n'y a plus grande chose qui a de l'importance. » - Alain Lefèvre 

 

En raison des droits d'auteur, ce reportage ne sera pas disponible sur Internet.


POUR EN SAVOIR PLUS

Site officiel d'Alain Lefèvre
Le musicien explique son choix de l'œuvre d'André Mathieu.

« Le compositeur André Mathieu revit »
Pour écouter une entrevue d'Alain Lefebvre sur le compositeur André Mathieu - Radio-Canada Ontario - 16 octobre 2003

« Concert - Devant l'oeuvre d'André Mathieu »
Article du Devoir qui retrace le parcours d'André Mathieu. Alain Lefèvre y explique pourquoi on ne doit pas oublier son œuvre. Article de Christophe Huss - 12-13 octobre 2003.

« Pour l'amour d'André Mathieu »
Article du Soleil sur le succès du Concerto de Québec. Écrit par Richard Boisvert, le 8 novembre 2003.

André Mathieu, musicien
Un film de Jean-Claude Labrecque, Québec, 1993, 80 minutes, 16mm et 35mm. Disponible pour visionnement, à la Cinérobothèque de l'ONF.

Les archives de musique de la Bibliothèque nationale du Canada
Pour consulter leur note biographique sur André Mathieu et sa famille.

 

L'émission Zone Libre est diffusée sur les ondes de Radio-Canada le vendredi à 21 h.

Elle sera présentée en rediffusion dans le cadre de l'émission Place publique, le jeudi à 12 h 30, et sera alors enrichie par des commentaires et des discussions en direct. En outre, on répondra à des questions des téléspectateurs soulevées par l'émission.

L'émission est aussi rediffusée intégralement sur les ondes de RDI le dimanche à 20 h et le lundi à 1 h.

 

VOUS AVEZ MANQUÉ UNE ÉMISSION?

Toutes les émissions de la saison régulière sont archivées pour vous permettre de consulter le reportage que vous auriez manqué ou aimeriez revoir. Veuillez toutefois noter que les reportages achetés ne peuvent être archivés en format vidéo en raison des droits d'auteurs, mais ils sont disponibles en format texte.

Consultez la rubrique Reportages récents.

 

 

 
<% Sub lienFichierZoneLibre (leFichier, leServeur, texteLien, imageLien, laClass, textePasLien) Dim pathFichier : pathFichier = Server.MapPath("/Medianet/" & leServeur & "/" & leFichier & ".asx") 'Response.Write "=> " & pathFichier & "" Dim fobj Set fobj = Server.CreateObject("Scripting.FileSystemObject") If fobj.FileExists (pathFichier) then Response.Write " " & texteLien & "" Else Response.Write textePasLien End If End Sub %>