.  
Adaptation pour Internet : Caroline Paulhus

Émission du 20 juin 2003

CHANTER PLUS FORT QUE LA MER

Réalisation : Éric Ruel et Guylaine Maroist
Production : Les Productions de la ruelle

Daniel Boucher et Isabelle Boulay y ont fait leur début. L'an dernier, Richard Séguin en était le porte-parole. Cette année, ce sera au tour de Robert Charlebois. Le Festival de la chanson de Petite Vallée, qui commence dans quelques jours en Gaspésie, est, chaque été, un événement majeur pour les auteurs, compositeurs et interprètes de la chanson québécoise. Pourtant, cela se déroule dans un coin de pays minuscule où vivent quelques dizaines de familles; une petite communauté dont l'avenir aurait pu être menacée. En fait, c'est une passion exceptionnelle pour la musique, transmise de génération en génération, et la détermination de certains visionnaires de la communauté qui ont fait de Petite Vallée le rendez-vous qu'il est devenu.

Ce festival est une sorte de « Star Académie », plus romantique et moins commerciale, où des artistes de métier passent une semaine par année en compagnie de jeunes de la relève pour leur transmettre leur savoir et les préparer à la compétition finale.

 

Par les temps qui courent, le téléjournal nous donne de tristes nouvelles de la Gaspésie. On parle de la fermeture de Murdochville, de crise chez les pêcheurs, de difficultés économiques, d'exode. Malgré la grisaille, un village de 238 habitants rayonne : celui de Petite-Vallée.

Située en bord de mer, Petite-Vallée est riche d'une matière première dont la cote est toujours à la hausse au Québec : la chanson. Dans le village, tout le monde chante. Et ce, depuis des lustres. Il est tout naturel qu'on ait mis sur pied le Festival en chansons de Petite-Vallée, qui célébrait en 2002 son vingtième anniversaire.

Chanter plus fort que la mer propose un voyage dans les racines de la musique québécoise. On plonge dans l'histoire de la famille LeBreux, à l'origine de l'essor musical de Petite-Vallée et de son festival.

Depuis l'arrivée du violoneux Didier LeBreux au début du siècle, la musique s'est transmise de génération en génération. Malgré l'isolement et les drames de la vie, les LeBreux ont continué de chanter. Cette passion leur a fait surmonter les peines et s'est répandue dans tout le village.

Aujourd'hui, le Festival en chansons de Petite-Vallée est un tremplin unique pour les jeunes auteurs, compositeurs et interprètes. On y a notamment découvert Daniel Boucher et Isabelle Boulay. Mais c'est aussi un lieu de formation et d'échanges. Dans le décor magnifique de la Gaspésie, Michel Rivard, Louise Forestier, Richard et Marie-Claire Séguin guident les artistes de demain. Autour des LeBreux, il s'est formé une véritable famille, liée par la chanson.

Chanter plus fort que la mer met à l'avant-plan ces Gaspésiens et Gaspésiennes qui ont su bâtir un événement porteur d'espoir. En transmettant leur amour de la musique et de la chanson, ils nous donnent envie de nous réapproprier l'acte de chanter au quotidien.

source : Guylaine Maroist

VOUS AVEZ MANQUÉ UNE ÉMISSION?

Toutes les émissions de la saison régulière sont archivées pour vous permettre de consulter le reportage que vous auriez manqué ou aimeriez revoir. Veuillez toutefois noter que les reportages achetés ne peuvent être archivés en format vidéo en raison des droits d'auteurs, mais ils sont disponibles en format texte.

Consultez la rubrique Reportages récents.

 

L'émission Zone Libre est diffusée sur les ondes de Radio-Canada le vendredi à 21 h et présentée en rediffusion sur les ondes de RDI le samedi à 23 h, le dimanche à 20 h ainsi que le lundi à 1 h.


En raison des droits d'auteur, ce reportage ne sera pas disponible sur Internet.

Extrait sonore

 

POUR EN SAVOIR PLUS

Chanter plus fort que la mer
Site officiel du film

Festival en chanson de Petite-Vallée
Site officiel

Festival en chanson
de Petite-Vallée,
édition 2003

Cet été, Louise Forestier fera un 4e séjour à Petite-Vallée, « pour voir ce que les jeunes font », dit-elle simplement. Elle donne d'intenses ateliers d'interprétation où les artistes doivent sortir le meilleur et le plus vrai d'eux-mêmes. Loin d'être une usine à fabriquer des vedettes, Louise Forestier compare Petite-Vallée à une « salle d'accouchement » d'où émergent des êtres qui préservent autant que possible leur authenticité.

Un habitué de Petite-Vallée, Pierre Flynn, donnera pour la première fois des ateliers d'écriture cet été. « C'est un jeu de création, pas un cours. On réunit quatre paroliers et quatre compositeurs, puis on brasse la marmite. Dix chansons doivent se dégager de ce grand brassage de flashes », explique Pierre Flynn.

Le 29 juin, Robert Charlebois, le parrain du Festival de Petite-Vallée cette année, donnera son spectacle Doux Sauvage devant 250 spectateurs au théâtre de la Vieille Forge. Le 12 juillet, ce sera au tour des chanteurs du village, l'épicier, un policier, le directeur d'école de Petite-Vallée, entourés des « professionnels » Louise Forestier, Pierre Flynn, Yann Perreau, Edgar Bori, d'interpréter les chansons de Robert Charlebois. Cet hommage sera diffusé le samedi 12 juillet à 19 h, à la Première Chaîne de Radio-Canada.

Source : Un reportage d'Ève Payette, Radio-Canada site Culture

 

 

 
<% Sub lienFichierZoneLibre (leFichier, leServeur, texteLien, imageLien, laClass, textePasLien) Dim pathFichier : pathFichier = Server.MapPath("/Medianet/" & leServeur & "/" & leFichier & ".asx") 'Response.Write "=> " & pathFichier & "" Dim fobj Set fobj = Server.CreateObject("Scripting.FileSystemObject") If fobj.FileExists (pathFichier) then Response.Write " " & texteLien & "" Else Response.Write textePasLien End If End Sub %>