L'Épicerie

ACCUEIL



QUESTION DU PUBLIC



ENQUÊTES ET REPORTAGES



ENTREVUES



TRUCS DE L'ÉPICERIE



SAVIEZ-VOUS QUE...



RECETTES ET CARNET D’ADRESSES



TEST DE GOÛT ET BANC D'ESSAI



OUI, MAIS...



LA CHIMIE DANS VOTRE ASSIETTE



ÉQUIPE

RECHERCHE
 rechercher un mot ou une expression
ARCHIVES
2001 à 2004
SAISONS PLUS RÉCENTES
2009 et plus





- Les bonbons de Flavigny -
Dans le village de Flavigny, en Bourgogne, on trouve une abbaye célèbre où l’on fabrique de charmantes petites boîtes de bonbons à l’anis. Connues depuis des siècles, les dragées de Flavigny sont le premier bonbon français à avoir été commercialisé.

Catherine Troubat, propriétaire de la fabrique, raconte la petite histoire des bonbons: « César a attaqué toute la Gaule, et il a donné certaines collines à des soldats, dont un qui s’appelait Flavia. Ce soldat a emmené avec lui la graine d’anis. Puis, les moines sont venus à Flavigny ,et ils ont fondé une abbaye sur la villa de Flavia. Ils ont eu l’idée d’enrober la petite graine d’anis de plusieurs couches successives de sirop aux arômes naturels pour en faire une dragée. À la Révolution française, les moines se sont sauvés, les gens du village ont squatté l’abbaye et ils ont continué à fabriquer le bonbon. »

Les graines d’anis sont choisies au mois d’août, moment de la récolte, en Syrie, en Turquie ou en Espagne. On les met alors dans de grandes bassines en cuivre, où elles roulent et se couvrent de sirop de sucre pendant 15 jours. Les petites graines, qui ne pèsent au début que 2 mg, grossissent et se lissent pour devenir un bonbon de 1 g.



 [Les bonbons de Flavigny]

Hyperlien
Anis de Flavigny





Haut de la page



Error processing SSI file

- Les bonbons de Flavigny -

Dans le village de Flavigny, en Bourgogne, on trouve une abbaye célèbre où l’on fabrique de charmantes petites boîtes de bonbons à l’anis. Connues depuis des siècles, les dragées de Flavigny sont le premier bonbon français à avoir été commercialisé.

Catherine Troubat, propriétaire de la fabrique, raconte la petite histoire des bonbons: « César a attaqué toute la Gaule, et il a donné certaines collines à des soldats, dont un qui s’appelait Flavia. Ce soldat a emmené avec lui la graine d’anis. Puis, les moines sont venus à Flavigny ,et ils ont fondé une abbaye sur la villa de Flavia. Ils ont eu l’idée d’enrober la petite graine d’anis de plusieurs couches successives de sirop aux arômes naturels pour en faire une dragée. À la Révolution française, les moines se sont sauvés, les gens du village ont squatté l’abbaye et ils ont continué à fabriquer le bonbon. »

Les graines d’anis sont choisies au mois d’août, moment de la récolte, en Syrie, en Turquie ou en Espagne. On les met alors dans de grandes bassines en cuivre, où elles roulent et se couvrent de sirop de sucre pendant 15 jours. Les petites graines, qui ne pèsent au début que 2 mg, grossissent et se lissent pour devenir un bonbon de 1 g.



 [Les bonbons de Flavigny]

Hyperlien
Anis de Flavigny