Accueil ›



Politique ›



International ›



Économie ›



Société ›



Culture ›



Livres ›



La citation ›



Le club des auditeurs ›



La question ›



Productions spéciales ›



Équipe ›



Recherche

Ok

Recherche par date ›

Nous joindre
Courrier électronique :
dimanche@
radio-canada.ca


Adresse postale :
Dimanche Magazine
Société Radio-Canada
1400 René-Lévesque Est,
1er étage
Montréal (Québec)
H2L 2M2

Téléphone :
1-800-228-6111


Accès au site antérieur >>


Environnement
Émission du 9 octobre 2005
Les lagunes polluées de Mercier menacées d’oubli?

L’histoire des lagunes contaminées de Mercier, au sud de Montréal, a longtemps fait la manchette. Mais on n’en parle plus depuis longtemps, même si rien n’est réglé.

À la fin des années 60, le gouvernement québécois a autorisé les déversements de résidus d’hydrocarbures dans les lagunes de Mercier. On pensait, à l’époque, que le sable allait absorber les huiles. Il a fallu que l’eau du robinet soit contaminée pour qu’on constate qu’on avait fait fausse route.

Le long processus de décontamination des lagunes de Mercier a alors commencé, sans résultat à ce jour. Un procès pour déterminer qui doit payer pour la décontamination est devant les tribunaux depuis 10 ans. Un incinérateur a été construit pour brûler les hydrocarbures qui ont pollué les lagunes de Mercier, il y a 40 ans. Cela fut insuffisant. Les hydrocarbures ont souillé la nappe phréatique et, aujourd’hui, Mercier prend son eau à l’aqueduc voisin.

Les plus jeunes habitants de la région ne connaissent presque rien de cette histoire. Pourtant, leurs aînés se sont battus pour la décontamination des lagunes, devenant des pionniers de la lutte environnementale au Québec. Chantal Francoeur a voulu savoir si les jeunes étaient vraiment indifférents à la pollution des lagunes ou s’ils étaient plutôt prêts à prendre la relève.

Le reportage de Chantal Francoeur

Hyperliens

Communiqué sur l'opération « Marmottes aplaties 2005 »
Site du Centre des médias alternatifs du Québec - 29 septembre 2005

« Quand les guerriers s'épuisent... »
Reportage de Chantal Francoeur à Dimanche magazine en juillet 2005