CAPSULE INFO
L'habitat de l'ail des bois.

On retrouve l'ail des bois dans les forêts dominées par l’érable à sucre, dans les mi-versants, les bas de pentes et en bordure des cours d'eau, sur des sols bien ou modérément bien drainés, riches en éléments minéraux.

L'ail des bois est fréquemment associé au frêne d'Amérique, à l'érythrone d'Amérique ou au trille rouge.

Au Québec on retrouve l'ail des bois dans les régions de l'Outaouais, des Laurentides, de Lanaudière, de la Montérégie, de Montréal, de l'Estrie, de la Mauricie, du Centre-du-Québec, de la Capitale-Nationale, et de Chaudière-Appalaches.

Source :Ministère de l'Environnement du Québec.

 


Le reportage

 


Saisie de l'ail des bois.

Journaliste - réalisatrice : Marie Eve Thibault
Narration : Yvon Leblanc

11 août 2002


Ce qui menace les espèces : d'abord les humains!

La chasse, la pêche et la cueillette, lorsque incontrôlées, peuvent constituer des menaces pour la faune et la flore. Au Québec, certaines des espèces actuellement en situation précaire ont été victimes par le passé de prélèvements abusifs. C’est le cas notamment de l’esturgeon noir, de certaines populations d’esturgeon jaune du fleuve Saint-Laurent, de l'ail des bois et du ginseng à cinq folioles.
Source : Gouvernement du Québec.


La détérioration de l'ail des bois...

On a toujours beaucoup cueilli l'ail des bois. C'est une plante qui était appréciée pour son goût mais aussi pour ses nombreuses vertues.

On l'apprécie encore aujourd'hui mais la plante n'est plus aussi accessible qu'elle l'a été. Sa cueillette est contrôlée depuis qu'elle fait partie des espèces menacées.

L'ail des bois est devenu très populaire et des cueillettes intensives, de trois à six millions par année, dans les années 1970 et 1980 l'ont presque fait disparaître de la flore québécoise. L'ail des bois était tellement populaire qu'on le commercialisait, on le vendait même à l'épicerie.

Cette cueillette abusive à des fins commerciales semble avoir eu un impact important sur l’ail des bois au Québec. En 1994, on calculait qu’environ un quart des populations connues avaient disparu ou étaient menacées de disparaître.

 

Aujourd'hui on protège l'ail des bois...

Depuis mars 1995, l’ail des bois bénéficie, à titre d’espèce vulnérable, d’une protection juridique au Québec.

Son commerce est interdit et seule sa récolte en petite quantité, soit un maximum de 50 bulbes par personne par année, est autorisée à l’extérieur des milieux protégés.


Pierre Fortin, agent de conservation de la faune en Montérégie.

Depuis 1996, on permet aux agents de la protection de faire appliquer la loi sur l'ail des bois.

Pierre Fortin, agent de conservation de la faune, affirme qu'ils ont effectué 94 infractions du printemps 97 à 2001. Cela représente près de 57 600 bulbes saisies.

 


Le cycle de croissance de l'ail des bois...

L'ail des bois est une des premières plantes à se pointer après la fonte des neiges.

L'allium tricoccum (ail des bois) profite au maximum de la lumière qui inonde le sol. Ses feuilles font la photosynthèse de réserves qui s'emmagasinent dans le bulbe.

Quelques semaines plus tard, le sous-bois devient ombragé, les feuilles de l'ail des bois ne sont plus utiles, elles tombent.

La plante, puisant dans ses réserves, continue son cycle de croissance jusqu'à la production de graines plus tard au cours de l'été.

 

L'ail saisi est replanté...

Au début l'ail saisi était donné à des soupes populaires. Avec le temps, de même qu'avec les quantités saisies, un programme de conservation a vu le jour au Biodôme de Montréal.

Le Biodôme propose le programme SEM'AIL : une opération favorisant la restauration de l'espèce en milieu naturel, afin de soutenir les efforts déjà consentis.

Le programme jumelle des volontaires aux agents de la faune pour que l'ail saisi soit replanté.


Des bénévoles replantent l'ail des bois saisi par un agent de conservation de la faune.

 

Hyperliens

Ail des bois : commerce illégal et cueillette réglementée.
Le bulletin des agriculteurs.

L'ail des bois : Statut vulnérable au Québec.
Ministère de l'Environnement du Québec.

Une enquête épicée : l’ail des bois.
Ministère de l'Environnement du Québec.

SEM'AIL : Programme public d'ensemencement d'ail des bois, une espèce vulnérable au Québec.
Le bulletin des agriculteurs.

 

 
Adaptation pour Internet : Marie-Claude Cleary
Conception graphique et intégration : Karine Boucher