POUR NOUS JOINDRE
Vous avez une histoire qui pourrait intéresser La Facture? Racontez-la-nous!

ADRESSE
1400, boul. René-Lévesque E.,
3e étage,
Montréal (Québec) H2L 2M2

TÉLÉPHONE
Montréal : (514) 790-2636
Extérieur : 1 800 790-2636

TÉLÉCOPIEUR
(514) 597-7972

REDIFFUSION
Le samedi 19 h 30 à RDI

Dans toutes vos communications, pour plus de rapidité, veuillez nous laisser votre numéro de téléphone.

Vous désirez obtenir une copie d'un reportage ou d'une émission?
Communiquez avec le Service des ventes au (514) 597-7825.

 

Mardi 13 janvier 2004 

          REPORTAGE

Des pilules qui règlent tous les problèmes d'érection?

Les problèmes d'érection font souvent partie des choses dont un homme ne parle pas, ni à ses meilleurs amis, ni même à son médecin. Certains se tournent alors vers les produits naturels. Est-ce que ça fonctionne? La Facture a enquêté sur l'un de ces produits, l'Avena sativa, découvert, paraît-il, par un paysan chinois.

Journaliste : Pierre Craig
Réalisateur : Denis Paquet
Recherchiste : Claude Laflamme


Dans le courant du Viagra

«  Enfin des érections convaincantes…vous serez étonnés de votre fermeté! » Étonnés, oui, nous l'avons été, mais plutôt de retrouver ce genre de publicité en page 5 de l'édition du dimanche de La Presse! Un autre extrait de cette publicité : « L'Avena sativa fut découvert en Chine lorsqu'un paysan en jeta dans un étang d'élevage de carpes. Instantanément, leur comportement sexuel changea… »

L'Avena sativa nous parle d'un paysan chinois, le Maca-Vigor, du secret des Incas et le Bio-Vigora, d'un ingrédient utilisé par les tribus africaines. Décidément, les secrets de l'érection se perdent dans la nuit des temps! En réalité, l'ancêtre de ces potions est tout jeune et porte un nom que tout le monde connaît : Viagra! Si vous faites une recherche sur Internet avec le mot Viagra, vous obtiendrez près de 16 millions de références! Le Viagra a littéralement fait exploser l'offre et la demande de ces prétendues substances aphrodisiaques. Imaginez la fortune qu'il y a à faire dans ce domaine! François Blanchette est sexologue : « Les gens vont surfer sur la vague du Viagra pour profiter de tout le discours autour de ça, pour pouvoir vendre leurs propres produits. »

Un autre extrait de la publicité dans le journal  : « Imaginez, Avena sativa vous permettra d'amener votre partenaire à l'extase trois, quatre, cinq ou même six fois dans une seule nuit… »

Est-ce que le public achète ces produits? François Blanchette : « Si je vous parle des patients que j'ai, des gens qui viennent me consulter au niveau de la thérapie sexuelle, plusieurs ont essayé ce type de produits. La très grande majorité m'ont dit que ça n'avait pas d'effet, ou bien que ça a eu un effet seulement pendant quelque temps. »

Selon la publicité de l'Avena sativa, ce produit est le remède à tous les maux! On vous promet d'augmenter vos pulsions sexuelles, de reléguer aux oubliettes les problèmes d'érection, et de régler au passage toute la question de l'éjaculation précoce! François Blanchette : « Je pense que c'est impossible qu'une substance puisse agir sur trois phénomènes complètement différents. […] C'est farfelu. »

Du bon vieux gruau

Mais se pourrait-il que ce produit miracle contienne une substance qui ait tout de même un effet? Pour en avoir le cœur net, La Facture a demandé au laboratoire de l'Institut national de santé publique du Québec d'analyser l'Avena sativa, commercialisé par Oz International, de Terrebonne. Lyse Lefebvre est pharmacienne à l'Institut  : « On n'y a retrouvé que des produits naturels. Donc, l'Avena sativa, c'est de l'avoine, la céréale à la base de notre bon vieux gruau, et du ginseng. »

La seule propriété que les études scientifiques consultées par notre experte ont trouvée à l'Avena sativa, c'est un effet possible sur le cholestérol. Lyse Lefebvre n'a rien vu de sérieux sur le sujet dans tous ses recherches via Internet  : « Quand on parle des effets sur la dysfonction érectile ou sur la libido, on ne trouve absolument rien dans la documentation médicale reconnue. »

Les études sur le sujet

Pourtant, la publicité d'Oz International prétend bien que « les propriétés de l'Avena sativa ont été vérifiées par plusieurs études scientifiques » qui « offrent une preuve concluante des effets phénoménaux de l'Avena sativa »" . François Blanchette : « Quand on parle d'études scientifiques, il faut pouvoir les montrer, il ne faut pas juste dire que ça existe, il faut pouvoir retrouver la source pour pouvoir se questionner rationnellement : est-ce que cette étude a été bien faite? »

La publicité d'Oz International cite quatre études soi-disant scientifiques. Nous les avons toutes vérifiées. Une seule est une véritable étude scientifique, mais elle ne parle nulle part de l'Avena sativa. Tout ce que cette étude publiée dans le British Medical Journal démontre, c'est que l'activité sexuelle chez l'homme diminue les risques de mortalité. François Blanchette : « Donc, de prendre une phrase tirée d'une autre étude pour soutenir leur propre produit, c'est à la limite de la malhonnêteté intellectuelle. »

La Facture a contacté une autre source citée par cette publicité, l'Institute for Advanced Study of Human Sexuality, en Californie. Ted McIlvenna, président de l'Institut, n'a jamais entendu parler du produit commercialisé par Oz International.

Un autre extrait de la publicité sur l'Avena sativa : « L'Avena sativa "stimule les centres nerveux sexuels du cerveau et augmente ainsi les pulsions sexuelles… »

François Blanchette : « Souvent dans ce genre de produits, on va utiliser un jargon à peu près invérifiable. " Ça va stimuler des centres neurologiques particuliers dans le cerveau, les centres du désir ", un autre jargon à peu près impossible à vérifier. Donc, on utilise un jargon d'apparence médicale pour, à la limite, leurrer les gens. »

Les dirigeants d'Oz International ont refusé d'accorder une entrevue à la caméra à La Facture. Jacynthe Gendreau, directrice du développement chez Oz International, a accepté de parler à notre journaliste au téléphone :

« Sur quoi vous basez-vous de solide pour vous permettre d'affirmer ce que vous affirmez?
- En partant, lorsque vous parlez de produits naturels, prenez le nôtre, prenez la vitamine C, la glucosamine, vous n'aurez pas d'études scientifiques. Ce sont des observations, des études en laboratoire, des études sur les patients. »

Voici ce que pense Lyse Lefebvre de la publicité de l'Avena sativa : « C'est inimaginable. […] C'est difficile de trouver les mots, parce que j'ai envie de dire c'est ridicule. C'est pas sérieux! »

Deux collaborateurs de La Facture ont accepté de tester, avec leurs conjointes, l'Avena sativa. Le résultat : nul. Aucun n'a constaté quelque changement que ce soit dans sa vie sexuelle. Deux de nos cobayes se sont plaints de problèmes d'insomnie. Rappelez-vous qu'en plus de l'avoine, l'Avena sativa contient aussi du ginseng, un stimulant.

Des plaintes à Santé Canada

Clairement, l'Avena sativa ne tient pas ses promesses. La publicité trompeuse d'Oz International a déjà fait l'objet de deux plaintes à Santé Canada. Étienne Ouimette, de Santé Canada  :  « La conclusion était qu'il y avait clairement infraction à la Loi sur les aliments et drogues, quant à la publicité que la compagnie faisait de ce produit. »

L'Avena sativa n'étant pas reconnu comme un médicament par Santé Canada, il est illégal de prétendre que ce produit peut guérir une maladie ou modifier les fonctions physiologiques du corps. Aujourd'hui, Santé Canada enquête à nouveau sur le produit, à cause de cette publicité parue dans La Presse. Étienne Ouimette : « Si cette publicité viole la loi, ça veut dire qu'il y aura eu une récidive de la compagnie. Alors, nos actions devront être plus sérieuses. Ça peut aller jusqu'à saisir des produits, saisir de l'équipement. »

Certains produits naturels sont approuvés par Santé Canada. Pour obtenir cette approbation, les fabricants doivent prouver, études à l'appui, l'efficacité de leur produit. Si Santé Canada est satisfait de leur démonstration, il attribue à ce produit un numéro d'identification DIN. Étienne Ouimette confirme à La Facture que l'Avena sativa n'a pas été approuvé, que ce produit n'a pas de numéro d'identification DIN. Mme Gendreau maintient que l'Avena sativa a l'approbation de Santé Canada : « Bien sûr. Les ingrédients qui composent notre produit sont tous approuvés par Santé Canada. »

Madame Gendreau fait erreur. Santé Canada approuve un produit commercialisé, et non pas les ingrédients qui composent ce produit. Santé Canada n'a jamais approuvé l'Avena sativa vendu par Oz International.

Des produits « pour adultes »

Mme Gendreau décrit Oz International comme une « compagnie de vente par correspondance, qui se spécialise dans les produits pour adultes ». Pour adultes, en effet! En caméra cachée, La Facture s'est rendue chez Oz International pour se procurer de l'Avena sativa. Une surprise l'y attendait. Une surprise plutôt…pornographique! En plus de l'Avena sativa, nous avons eu droit à toute une panoplie de catalogues d'accessoires et de vidéos XXX! Mme Gendreau : « C'est notre domaine, les produits, accessoires et vidéos pour adultes, les suppléments pour adultes, et c'est notre marché. »

Un marché sûrement très lucratif. Un flacon d'Avena sativa de 100 comprimés, qui dure normalement une semaine pour un couple, nous a été vendu 50 $. François Blanchette : « Ils ont vu un filon facilement exploitable. […] et ils peuvent vendre à un prix de fou un produit qui n'a pas été vérifié. »

L'unique propriétaire d'Oz International, Daniel Favreau, a refusé de rencontrer l'équipe de La Facture. Mais nous avons découvert qu'il a déjà fait la manchette, il y a quelques années, comme producteur d'une version pornographique de La petite vie. Le producteur de la populaire série télévisée s'était rendu jusqu'à la Cour d'appel pour faire interdire la diffusion de La p'tite vite. François Blanchette : « Ça ne me paraît pas très sérieux, cette association de produits pornographiques et de produits dits naturels. À ma connaissance, les compagnies pharmaceutiques ne le font pas. Pfizer ne vend pas de cassettes pornos. »

Non seulement l'Avena sativa n'a aucun effet sur la performance sexuelle mais il pourrait même lui nuire. François Blanchette : « Imaginez-vous quelqu'un qui est déjà en détresse, qui décide de prendre le produit miracle, et ça ne fonctionne pas. Cette personne va se sentir encore plus mal, peut-être plus déprimée, peut-être plus anxieuse. Ça peut entraîner des effets assez dévastateurs quelquefois. »

En conclusion

Oz International promet de vous rembourser si vous n'êtes pas satisfaits. Ça, c'est vrai! Sur simple demande, l'entreprise nous a fait parvenir un remboursement complet. Depuis le premier janvier, un nouveau règlement est en vigueur pour les produits naturels au Canada. Les fabricants ont jusqu'à 2010 pour prouver que leur produit est sans danger et qu'il a bien, sur notre santé, les effets qu'il promet.

Vous trouverez, s'il y a lieu, l'information complémentaire à nos reportages (hyperliens et autre documentation) en cliquant sur le bouton « Plus d'info » de la boîte ci-dessous.