Retour à la page d'accueil

L’origine de la vie (1 de 2)

Toutefois, pour les scientifiques de son époque, Louis Pasteur ne fait que déplacer le problème de l’origine de la vie. Si l’on doit rejeter la théorie de la génération spontanée, il faut bien que la vie ait commencé quelque part. Mais où ? Quand ? Comment ?

Une première réponse nous vient d’Australie. On y a découvert les traces de vie les plus primitives jamais trouvées. Ce sont des séries de couches superposées, laissées par des bactéries il y a 3,5 milliards d’années.

Comment à partir de la matière inerte ces formes primitives sont-elles apparues ?

En 1953, un chercheur américain, Stanley Miller apporte une première explication. Il réussit d’abord à reproduire les conditions de l’atmosphère terrestre qui prévalait à cette époque reculée.

Puis, en y simulant des orages, il obtient un résultat extraordinaire. Plusieurs acides aminés, des molécules fondamentales de la vie, se sont formés. La vie a donc pu se développer sur Terre à partir de la matière inerte.

« Ce qu’on est arrivé à faire, c’est de reconstituer en laboratoire les conditions à partir desquelles les composants d’une cellule ont pu s’assembler, ajoute Camille Limoges. Mais l’assemblage de ces composants pour former une cellule qui serait fonctionnelle, cela on ne sait pas encore le faire. Peut-être le saura-t-on un jour…»

suite

 


 
D'après une chronique de Solange Gagnon, journaliste et Jeannita Richard, réalisatrice
Adaptation pour Internet : Jean-Charles Panneton et Karine Boucher