Retour à la page d'accueil

Qu’est-ce que la vie ?

À première vue, on pourrait répondre à cette question en disant qu’un être vivant, c’est tout ce qui peut croître, se nourrir et se reproduire. Une assertion logique puisqu’elle tient compte autant de la vie animale que de la vie végétale.

Mais en même temps, cette définition demeure incomplète. Aucun de ces éléments ne nous explique vraiment ce qu’est la vie, comment elle a pris forme. D’ailleurs, à l’aube du troisième millénaire, la vie recèle encore bien des mystères.

Au XVIIe siècle, si l’on fait abstraction de la vision biblique de la Création, deux grandes écoles s’affrontent pour expliquer la vie.

La plus ancienne, celle des vitalistes, nous vient des philosophes grecs. Pour eux, ce qui donne la vie, c’est une force vitale, une sorte de souffle puissant, capable d’animer les organismes.

En opposition aux vitalistes, on retrouve les mécanistes dont la vision s’est développée surtout après Newton. Pour ce groupe, l’être vivant est semblable à une machine qui, comme l’être humain, est soumise aux mêmes lois : les besoins énergétiques, la vitesse liée à la puissance, la gravité et la chute des corps.

 


 
D'après une chronique de Solange Gagnon, journaliste et Jeannita Richard, réalisatrice
Adaptation pour Internet : Jean-Charles Panneton et Karine Boucher