• La vie des écureuils roux
• La fonte des glaciers

• La hausse des températures
• Invasion de scolytes
• De nouveaux locataires
• Dégel du pergélisol
:: Nature ivre
• Un œil sur les tourbières et les glaces
• L’ours polaire en danger
• Prévisions météorologiques difficiles
• Un changement difficile pour les Inuits
Consulter ici notre liste d'hyperliens
Chaos sous la terre
:: Nature ivre ::
Fait nouveau : même le pergélisol non perturbé par l’activité humaine commence à fondre.

Tuktoyaktuk, Territoires du Nord-Ouest – La fonte du pergélisol menace de disparition la presqu’île sur laquelle est contruit le village de Tuktoyaktuk. Les côtes faites de sédiments meubles ne peuvent plus compter sur la solidité du pergélisol pour résister aux attaques de la mer.

Autre cas troublant : le pipeline Aleyaska, qui part de Prudoe Bay pour se rendre aux installations pétrolières de la baie de Valdez. Quand on l’a construit, il y a 30 ans, on a créé à chaque raccord un astucieux système de refroidissement pour maintenir le sol gelé en permanence. C’est un succès d’ingénierie, mais qui inquiète au moment même où on envisage la construction d’autres pipelines. « Jusqu’à maintenant, la plupart des solutions consistaient à maintenir le pergélisol gelé. En général, les bâtiments ont été construits de cette manière. Mais si le pergélisol autour se met à fondre, on ne pourra plus garder des îlots de pergélisol intacts. Alors il faut vraiment changer de stratégie, peut-être faire fondre le pergélisol avant de construire. En ce qui a trait à ce pipeline, c’est très important, parce qu’il a été conçu et érigé quand le pergélisol était beaucoup plus froid », indique Vladimir Romanovski. Toute la façon de construire dans le Nord devra donc être révisée.

Fait nouveau : même le pergélisol non perturbé par l’activité humaine commence à fondre. On dit qu’en Alaska, certains arbres sont des arbres ivres, parce qu’ils penchent dans toutes les directions. Dans l’Arctique, les racines ne sont jamais bien loin de la surface. C’est le froid qui les tient ancrées dans le sol. Mais quand le sol dégèle en profondeur, les arbres commencent à se dandiner. Puis ils tombent. Ce faisant, ils exposent davantage le pergélisol, qui fond encore plus. « Le pergélisol est comme une colle qui tient tous les morceaux ensemble. S’il vient à disparaître, des écosystèmes entiers pourraient se désintégrer pour être remplacés par d’autres. »

 

Journaliste : Mario Masson     Réalisatrice : Jeannita Richard
Adaptation pour Internet : Karine Boucher et Caroline Paulhus
Correction : Josée Bilodeau

© Radio-Canada.ca 2003

Retour à Radio-Canada Retour à Découverte Retour à Radio-Canada Retour à Découverte Retour à Radio-Canada Retour à Découverte Un œil sur les tourbières et les glaces Dégel du pergélisol