Retour à Découverte
Goutte à goutte
     
Les Amérindiens ont été les premiers à découvrir que l'eau d'érable était sucrée. Ils l'ont appris aux colons français, qui eux, ont eu l'idée de transformer cette eau en sucre. Ainsi est né le sucre du pays. Chaque printemps, les gens « couraient » les érables. Ils récoltaient l'eau dans des barils et la faisaient bouillir. On produisait surtout du sucre. À une époque où l'on ne pouvait compter que sur soi, fabriquer son propre sucre était très important.
 




Dans la plupart des érablières, l'eau est acheminée vers la cabane par un réseau de tubulures.


Aujourd'hui, on ne court plus les érables. Dans 85 % des cas, les arbres sont reliés à un réseau de tubulures sous vide. Ces tubulures acheminent, par gravité, l'eau d'érable vers une station de pompage située à l'endroit le plus bas de l'érablière. Il ne reste plus qu'à pomper la récolte vers la cabane à sucre.

La légende du sirop d'érable

Une légende amérindienne attribue la découverte du sucre d'érable à Nokomis (la Terre), grand-mère de Manabush, héros de nombreuses légendes indiennes. Nokomis aurait été la première à percer des trous dans le tronc des érables et à recueillir la sève. Manabush, constatant que cette sève était un sirop prêt à manger, alla trouver sa grand-mère et lui dit : « Grand-mère, il n'est pas bon que les arbres produisent du sucre aussi facilement. Si les hommes peuvent ainsi sans effort recueillir du sucre, ils ne tarderont pas à devenir paresseux. Il faut tâcher de les faire travailler. Avant qu'ils ne puissent déguster ce sirop exquis, il serait bon que les hommes soient obligés de fendre du bois et de passer des nuits à surveiller la cuisson du sirop ».
Manabush n'en dit pas plus long, mais craignant que Nokomis ne fût indifférente à ses paroles et qu'elle n'omît de prendre des mesures pour empêcher les hommes de devenir paresseux, il grimpa en haut d'un érable avec un seau rempli d'eau et en versa le contenu à l'intérieur même de l'arbre, dissolvant ainsi le sucre qui se trouvait dans l'érable.

(Tiré de L'Industrie du sucre d'érable dans la province de Québec, par Cyrille Vaillancourt)

   

 

  Dernière mise à jour : mars 2003
D'après deux reportages de Claude d'Astous (journaliste), Hélène Naud (réalisatrice) et Hélène Leroux (réalisatrice)
Adaptation pour Internet : Philippe Chartier, Lukasz Krol et Isabelle Montpetit