1 GER 11 12 6 29
2 USA 9 9 7 25
3 AUT 9 7 7 23
5 CAN 7 10 7 24

Jean-Luc Brassard

Une soirée grandiose

Manon Gilbert

Des Jeux boudés...

Jeudi 7 août 2008 12:56 MTL

Turin 13:50 • 26 °C

HistoriqueAnnée

Les jeux d'hiver au fil du temps...


Infos

Médium : Télévision

Émission : Christiane Charette en direct

Date de diffusion : 17 mars 1998

Ressource(s) : Christiane Charette

Invité(s) : Ross Rebagliati

Durée : 9 min 22 s

Tiré du dossier : Médaillés d'or des Jeux d'hiver

Ross Rebagliati récupère son titre


Contexte

Le 8 février 1998, Ross Rebagliati décroche l'or à l'épreuve du slalom géant en surf des neiges aux Jeux olympiques de Nagano, au Japon. C'est la première fois que le sport figure officiellement au programme olympique. Il devance l'Italien Thomas Prugger de deux centièmes de seconde. C'est dans un français impeccable que le surfeur canadien répond aux questions de son interlocutrice, Christiane Charette, et revient sur l'incident qui a terni les Jeux...

Trois jours après sa victoire au slalom, le surfeur canadien Ross Rebagliati est révélé positif à la marijuana. Après un houleux débat au sein du comité olympique, le surfeur est disqualifié et sa médaille d'or lui est retirée. Le taux de THC relevé dans les urines du surfeur excédait celui autorisé par la Fédération internationale de ski, mais n'était pas expressément interdit par le CIO. Donc, faute d'harmonisation des règlements entre le CIO et la fédération, le tribunal arbitral du sport a déclaré l'incompétence du CIO « pour appliquer une sanction que ne prévoit pas expressément son règlement ».

Le saviez-vous?

  • En 1998, le cannabis ne figure pas sur la liste des substances interdites par le Comité international olympique. Il est inscrit depuis 1989 sur la liste des produits déconseillés par le code médical du CIO, mais pas expressément interdit. Depuis les Jeux de Nagano, le cannabis est inscrit sur la liste des substances interdites pour des raisons sociales.
  • Dix ans avant les Jeux de Nagano, aux Jeux d'été de Séoul, en Corée, en 1988, le sprinter canadien Ben Jonhson pulvérisait le record mondial, en 9 secondes et 79 centièmes, avant d'être disqualifié. Des traces de stéroïdes avaient été retrouvées dans le sang de l'athlète lors d'un contrôle antidopage. Disqualifié, privé de sa médaille d'or, Ben Johnson est banni de la compétition pendant deux ans.

Haut de page

© Société Radio-Canada. Tous droits réservés.